RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Le retard d’apprentissage dû au Covid est susceptible de s’accompagner d’un coût économique important

07 juin 2022 à 08:34Temps de lecture1 min
Par Maud Wilquin

La crise sanitaire a impacté négativement des millions d'élèves dans leur cursus scolaire. En 2021, l'Unesco annonçait une hausse de 20% du nombre d'élèves à travers le monde n'ayant pas acquis en 2020 les compétences de base en lecture attendues pour leur âge, en raison de la fermeture partielle des écoles liée à la pandémie de Covid-19. Une "catastrophe générationnelle". 

La crise sanitaire a également fait grimper le nombre d'enfants et adolescents en décrochage scolaire. Et cela a un coût social et économique (salaire et PIB) considérable, selon les analyses du Bureau fédéral du Plan. "Ce coût économique ne sera visible que lorsque cette génération d’élèves entrera sur le marché du travail, mais il pourrait être conséquent en l’absence de rattrapage. Il est donc crucial, tant pour élèves que pour notre société, de suivre l’évolution du niveau scolaire des élèves", indique Arnaud Joskin, expert au Bureau fédéral du Plan. 

 

Cinq mois de retard

Et ce rattrapage pourrait être compromis. En effet, selon le Bureau, le retard d'apprentissage s'élève à 21 semaines depuis le début de l'épidémie. "Partant des chiffres observés à la fin de l’année scolaire 2020-2021, nous constatons que les élèves accusent un retard d’une demi-année. Ils n’ont donc pas vu la moitié de la matière qu’ils auraient dû apprendre au cours d’une année normale", explique Arnaud Joskin.

Situation potentiellement plus préoccupante en Communauté française

Selon le Bureau fédéral du Plan, le niveau scolaire est plus faible dans le sud que dans le nord du pays, et ce pour trois raisons : "Premièrement, le niveau scolaire y est en moyenne relativement plus faible et la crise sanitaire a proportionnellement plus impacté les élèves ayant de moins bons résultats", affirme-t-il. "De plus, et contrairement à la Flandre, de nouvelles matières n’ont pas été abordées dans le cadre de l’enseignement à distance durant le premier confinement."

Enfin, le retard s'expliquerait par le fait que Communauté Wallonie-Bruxelles n'ait pas organisé suffisamment de cours de rattrapage à grande échelle à l'été 2020 pour les élèves et étudiants en difficulté. 

 

Sur le même thème : archive du JT du 29/03/2020

Quelles seront les conséquences de la fermeture des écoles dans l’apprentissage des élèves ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Coronavirus en Belgique ce 21 juin : le nombre de cas détectés de Covid remonte, particulièrement en Hainaut et parmi les 30-40 ans

Coronavirus

Les amendes Covid étaient-elles conformes à la Constitution ? La question est soumise à la Cour constitutionnelle

Justice

Articles recommandés pour vous