RTBFPasser au contenu

L'info culturelle

Le « Requiem » de Mozart sous les doigts de Romeo Castellucci à la Monnaie

Le « Requiem » de Mozart sous les doigts de Romeo Castellucci à la Monnaie
02 mai 2022 à 17:47 - mise à jour 04 mai 2022 à 12:362 min
Par François Caudron

Créé en 2019 dans le cadre du Festival d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence, le spectacle imaginé par Romeo Castellucci et Raphaël Pichon porte à la scène le célèbre Requiem dans une série de tableaux vivants qui célèbrent la vie avant la mort et sa beauté éphémère. " Requiem " est à l’affiche de la Monnaie jusqu’au 14 mai

Dans la fosse, le chef d’orchestre français Raphaël Pichon dirige l’ensemble Pygmalion dans une version " revue et augmentée " du Requiem de Mozart. D’autres œuvres de musique sacrée - des chants grégoriens et des compositions moins connues de Mozart – se joignent à la musique du Requiem pour créer un spectacle d’art total ; une production visuelle et sonore qui compte près d’une heure 45 de représentation.

" Requiem "

Au début du spectacle, le public assiste à la disparition d’une personne âgée. Seule dans une petite chambre, isolée du monde, une vieille dame vit ses derniers instants dans la plénitude d’un chant grégorien. L’œuvre débute dans la pénombre mais Romeo Castellucci laisse progressivement entrer la lumière dans une mise en scène truffée de symboles qui révèle toutes les composantes de son langage scénique.

Dans les scènes qui suivent, la vieille dame apparaît à différents âges de la vie. Le public la devine beaucoup plus jeune, au centre d’une ronde effrénée avec entre les mains, une orange aux couleurs vives. Le personnage se métamorphose encore, devient adulte, puis mère. Ce n’est qu’à la fin du spectacle qu’elle disparaîtra en laissant le spectacle se refermer sur les balbutiements de son nouveau-né.

A travers cette nouvelle production, Romeo Castellucci place le chœur de l’ensemble Pygmalion et les solistes dans une série de tableaux vivants qui éclairent la vie avant la mort et sa beauté éphémère.

Romeo Castellucci au micro de François Caudron

Entretien avec Romeo Castellucci

L'info culturelle

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Un ultime décompte

Pendant toute la durée du spectacle, un décompte est à l’œuvre. A travers les projections vidéo, Romeo Castellucci brosse l’inventaire méthodique des éléments du monde qui ont aujourd’hui disparu. Il énumère également ceux qui sont appelés à disparaître. Le spectacle et ses interprètes sont sur la terrible liste et la production finit par sombrer dans les bas-fonds.

Loading...

Sur le même sujet

17 mai 2022 à 13:16
1 min
17 mai 2022 à 11:59
1 min

Articles recommandés pour vous