RTBFPasser au contenu
Rechercher

Coronavirus

Le PTB dénonce la hausse du prix des vaccins Pfizer-BioNTech contre le variant Omicron

Le PTB dénonce la hausse du prix des vaccins Pfizer-BioNTech contre le variant Omicron

Les 3,9 millions de vaccins à ARN messager de Pfizer-BioNTech adaptés au variant Omicron du coronavirus que la Belgique prévoit d'acheter coûteront 19,5 euros par dose, soit 62,5% de plus que le prix des premiers vaccins acquis auprès de ces deux entreprises, a affirmé lundi la cheffe du groupe PTB à la Chambre, Sofie Merckx.

Dans un communiqué, celle-ci a indiqué avoir appris cette augmentation par le biais de la mise à jour des budgets du gouvernement fédéral par la secrétaire d'État au Budget, Eva De Bleeker (Open Vld).

Selon Mme Merckx, qui est également médecin généraliste, la Belgique achètera les vaccins adaptés au variant Omicron développé par le géant américain Pfizer et le laboratoire allemand BioNTech à 19,5 euros par dose. La Belgique prévoit d'acheter 3,9 millions de doses pour presque 76 millions d'euros.

"Cela représente 7,5 euros ou 62,5% de plus que ce que nous avons payé pour les premiers vaccins de Pfizer-BioNTech. Cette augmentation avait été dévoilée en août par la presse mais pas confirmée car les contrats entre l'Union européenne et Pfizer sont tenus secrets. Ces soupçons sont maintenant confirmés", a précisé la députée communiste.

Selon elle, cette augmentation de prix n'est pas justifiée.

"Normalement, le prix d'un médicament baisse quand il est sur le marché depuis un certain temps. Les investissements liés au développement du premier vaccin ont été largement récompensés par les ventes dans le monde entier. Les chiffres des bénéfices en sont la preuve. Il n'y a pas eu de coûts supplémentaires qui peut raisonnablement expliquer cette hausse de prix. Pfizer et BioNTech profitent clairement de leur position de monopole qu'ils ont sur leurs vaccins pour augmenter le prix", a dénoncé Mme Merckx.

Sur le même sujet

Coronavirus : l'efficacité de la dose de rappel Pfizer contre Omicron baisserait avec le temps, selon une étude parue dans "The Lancet"

Coronavirus

Couac à la Chambre : quand le PTB détourne la "loi d’initiative citoyenne"

Politique

Articles recommandés pour vous