RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Le PS appelle à ériger un rempart constitutionnel pour le droit à l'avortement, après sa révocation aux USA

Le groupe PS à la Chambre appelle à ériger un "rempart constitutionnel en Belgique pour le droit à l'IVG et protéger ainsi la liberté fondamentale des femmes de disposer de leur corps", au lendemain de la révocation de ce droit par la Cour suprême américaine.

Les socialistes vont proposer de réaliser un "rapport d'initiative" au parlement afin de pouvoir inscrire cette liberté fondamentale dans le titre deux. Pour ce faire, ils suggèrent des auditions. 

Bétonner ce droit fondamental dans notre Constitution appelle rigueur et expertise

"Bétonner ce droit fondamental dans notre Constitution appelle rigueur et expertise", a en effet estimé samedi le chef de groupe à la Chambre PS Ahmed Laaouej.

"Pour protéger le droit à l'IVG, pour empêcher un retour en arrière, il faut garantir un effet standstill (principe constitutionnel de non régression des droits sociaux) et mobiliser notamment les articles 11 bis, 22 et 23 (égalité hommes-femmes, protection de la vie privée, sécurité sociale)", a-t-il précisé.

L'idée est d'empêcher, après ce qu'il vient de se produire aux Etats-Unis, "toute régression du droit des femmes tel qu'il est déjà consacré en Belgique".

Les socialistes proposent de réunir une série d'experts et de spécialistes de la Constitution pour y ancrer cette liberté fondamentale. Ils mettront le point à l'ordre du jour de la prochaine commission de révision de la Constitution.

La révocation du droit à l'IVG par la Cour suprême américaine est un "cataclysme mondial", selon le député.

Sur le même sujet:

Droit à l'avortement : un droit acquis en Belgique

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Belgique : faut-il inscrire le droit à l’avortement dans la constitution, ou simplement améliorer la loi actuelle ?

Belgique

Après ses positions climatosceptiques, le bourgmestre MR de Wezembeek-Oppem se dit "contre le droit à l’avortement libre", que dit son parti?

Politique

Articles recommandés pour vous