RTBFPasser au contenu
Rechercher

Football

Le projet (très) ambitieux de La Louvière, incarné par son nouveau stade

Un fameux projet pour la ville de La Louvière.
18 mai 2021 à 08:02Temps de lecture2 min
Par Arthur Gosset

La RAAL a répondu à l’appel à projet de la ville de la Louvière pour redynamiser le site du Tivoli. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le projet est très ambitieux pour un club qui n’évolue, pour le moment, qu’en D2 amateur.

Il devrait y avoir un stade flambant neuf à La Louvière d’ici juillet 2023. C’est en tout cas le souhait de la RAAL La Louvière et de son président, l’homme d’affaires Salvatore Curaba : "Ce stade était la priorité numéro 2 dès le début du projet, après le centre de formation. Celui-ci est maintenant présent, il fallait donc avancer sur ce nouveau projet."

Le Tivoli trop vieillissant pour les ambitions du club

Le stade actuel ne permettait plus aux dirigeants actuels de pouvoir se développer, malgré le grand attachement à celui-ci. "C’était très difficile d’organiser des réceptions VIP et business. La piste d’athlétisme est également un frein à l’ambiance que l’on veut instaurer et que nos supporters mettent."

Un projet d’une telle ampleur ne se fait pas d’un claquement de doigts. Curaba et son équipe vont devoir faire face à quelques obstacles. Le premier est de remporter l’appel à projet que la ville a lancé, même si les Loups sont les instigateurs du projet. "Un autre obstacle est d’obtenir un permis de construire", explique le président. "Ce n’est jamais évident mais nous sommes confiants parce que le projet reste sur le site du Tivoli."

Un stade de 8 600 places qui appartiendrait au club

Ce stade d’une capacité de 8 600 places appartiendrait entièrement à la RAAL. Une volonté afin d’être indépendant et ne pas être bloqué par qui que ce soit. "C’est le Conseil d’Administration qui a décidé ça", développe Toni Turi, le CEO. "Le stade sera totalement financé par le club, par une augmentation du capital mais aussi du crédit bancaire. Ce sont des montants importants, où on devra apporter des garantis. C’est un investissement très important quand on sait qu’on se trouve toujours dans le monde amateur."

Ce projet ne dépassera pas les 16 millions d’euros, sinon "il ne sera pas possible pour la RAAL de rembourser", explique l’ancien joueur du club : "Nous avons créé une "BouwTeam" qui gère le dossier. Nous travaillons avec l’entreprise Wanty Gobert et le cabinet d’architecture Carré 7. C’est important pour nous de faire cette aventure avec des locaux, le plus possible." Le stade, de catégorie 3, est pensé pour pouvoir évoluer en catégorie 4, ce qui lui permettrait d’accueillir des matches de coupe d’Europe.

Un bel outil de 8 600 places.
Un bel outil de 8 600 places. RAAL La Louvière

Une cohabitation avec le club de rugby de Soignies

Le football ne sera pas le seul sport à profiter de ce nouvel outil. Le club de rugby de Soignies disputera aussi ses rencontres dans ce stade. Pour Danny Roosens, le président du RCS, "ce projet permettra de se développer. Les discussions avec la RAAL montrent que nous avons des valeurs assez identiques. On s’est très vite retrouvés sur le fait qu’il fallait un temple commun."

Un projet qui prouve en tout cas toutes les ambitions d’un club qui vise, à terme, d’accéder à la D1A et pourquoi pas à l’Europe. Mais avant ça, il faudra quitter le monde amateur au plus vite. "Ne pas mettre la charrue avant les bœufs", comme dirait l’autre…

Articles recommandés pour vous