Regions Bruxelles

Le procès du "casse du siècle" touche à sa fin: les dernières plaidoiries ont lieu ce vendredi

Huit malfrats avaient réussi à pénétrer sur le tarmac de l'aéroport de Bruxelles pour braquer un fourgon de la Brink's qui contenait des diamants.

© Belga

30 mars 2018 à 08:02 - mise à jour 30 mars 2018 à 08:02Temps de lecture1 min
Par Roland Bruneel

Le "casse du siècle", comme on l’a appelé, a eu lieu en 2013 à l’aéroport de Bruxelles-National. C’était, selon le parquet, un braquage minutieusement préparé. Il n’avait duré que trois minutes.

Plus de 37 millions d'euros en bijoux et pierres précieuses avaient été dérobés dans un avion d’une compagnie suisse stationné sur le tarmac de l’aéroport.

Pour en répondre, sur le banc des prévenus, huit hommes que le parquet tient pour auteurs. À côté d’eux, huit complices.

À l’encontre des auteurs, huit ans de prison ont été requis et, jusqu'ici, les premiers plaideurs ont demandé l’acquittement de leurs clients. "Quatre ans d’enquête et finalement un dossier qui est fait d’éléments mis ensemble les uns avec les autres, qui sont plus ou moins en lien et dont on essaie de vous dire que c’est un ensemble de présomptions précises et concordantes, commente Gilles Vanderbeck, avocat. Je pense qu’à l’analyse, ces éléments sont tous discutables et n’apportent pas la conclusion qui est soutenue par le parquet."

Discutable, ça veut dire qu’il convient d’acquitter dans ce cas-là ? "Bien entendu, poursuit l’avocat. À partir du moment où il n’y a plus d’explications possibles par rapport à un élément qui pourrait, seul, apparaître interpellant, mais qui, mis dans un contexte, ne l’est plus, c’est de l’acquittement qui s’impose."

Les derniers avocats de la défense plaideront ce vendredi et la délibération du tribunal prendra très certainement plusieurs semaines.
Celui que l’accusation tient pour être le principal organisateur du casse du siècle est absent, il est en prison en France.

Articles recommandés pour vous