Icône représentant un article video.

Coupe du Monde 2022

Le Portugal passe l’obstacle turc dans la douleur et jouera sa place au Qatar contre… la Macédoine du Nord

Ouf de soulagement côté Portugais ! La Selecção a tenu son rang face à la Turquie (3-1) et jouera son billet pour le Qatar dans un match face à… la Macédoine du Nord, surprenant vainqueur de l’Italie, mardi prochain à Porto en finale des barrages.

Le Portugal et son capitaine Cristiano Ronaldo étaient sous pression. Après être passée à côté de sa qualification pour le Mondial, la Selecção n’avait d’autre choix que de disposer de la Turquie ce jeudi soir à Porto. Mais avec une défense décimée, venir à bout des Turcs n’était pas chose aisée. Le portier portugais Lopes était absent au même titre que Dias et Semedo, blessés. Cancelo était quant à lui suspendu alors que Pepe, positif au Covid, a également déclaré forfait. Habitué de ces matches couperet, CR7 était attendu au tournant pour sauver "son" Portugal.

Un Portugal qui, malgré une défense remodelée, muselle à la perfection la Turquie en début de rencontre. Conscients de l’enjeu, les Portugais mettent rapidement le feu dans la surface adverse et font sauter le verrou turc dès le premier quart d’heure grâce à Otavio, qui n’avait plus été convoqué par Fernando Santos depuis… septembre 2021 (1-0, 15'). Le stade du Dragon entre en ébullition. Si cette ouverture du score a le don de réveiller des Trucs en manque d’idée jusque-là, la Selecção, très réaliste, double le score en fin de première période pour se mettre (presque) définitivement à l’abri. C’est le joueur de Liverpool Jota, bien servi par un Otavio en feu devant son public, qui a placé un coup de tête rageur au fond du but d’un Cakir impuissant (2-0, 42').

Loading...

Le Portugal joue avec son bonheur…

Alors que les Portugais archi-dominent les débats en deuxième mi-temps, le buteur lillois Yilmaz remet du suspense dans la rencontre après un superbe une-deux avec Ünder à 25 minutes du terme. Le Portugal, qui a énormément gaspillé, pourrait avoir des regrets…

Loading...

…la Turquie aussi

Dans les derniers instants de la partie, alors que le score ne bouge pas, la Turquie pousse et son attaquant Ünal reste au sol après un contact avec Fonte dans le rectangle. Après de longues minutes et l’intervention du VAR, l’arbitre désigne le point de penalty. Yilmaz s’élance, ouvre son pied… et trouve la barre ! (85') Les Portugais ont eu chaud ! Dans la foulée, Nunes, monté quelques minutes plus tôt, met fin aux espoirs de la Turquie et soulage tout un peuple portugais (3-1, 90+4').

Loading...

Articles recommandés pour vous