Jam

Le pop punk fait son grand retour… et ça ne vous rajeunit pas !

© Tous droits réservés

25 oct. 2022 à 07:53Temps de lecture5 min
Par Aline Glaudot

Mardi 11 octobre dernier, l’annonce du retour en bonne et due forme du trio de pop punk californien Blink 182 s’est répandue sur la toile comme une traînée de poudre. Après près de 10 ans d’absence, les légendaires quarantenaires à l’origine du fantastique "Enema of the State", Tom Delonge, Marc Hoppus et Travis Barker, redonnaient signe de vie en balançant les dates d’une tournée mondiale et la sortie d’un album à venir. Une nouvelle qui n’a pas manqué de raviver les souvenirs et premiers émois musicaux d’une génération biberonnée à MTV version début 2000 et prête à se tailler une nouvelle jeunesse en tentant de revivre, l’espace d’une date de concert, leurs plus belles années.

On a discuté avec Christophe Pirenne* de ce retour en grande pompe d’un genre délaissé au milieu des années 2000 et qui signe aujourd’hui un retour fracassant, le pop punk.

[* Christophe Pirenne est Musicologue et professeur d’histoire de la musique et des politiques culturelles à l’Université de Liège et à l’Université de Louvain-la-Neuve, auteur notamment de l’ouvrage "L’Histoire du Rock " paru chez Fayard en 2011.]

Loading...

Du pop punk des origines

Incarné à l’époque par des fers de lance comme Green Day, NOFX, The Offspring, Sum 41, Avril Lavigne et forcément Blink 182, le pop punk de l'an 2000 dépeint sur des mélodies pop acidulées auxquelles se mêlent les guitares saturées du punk rock ; le quotidien, les déboires amoureux et le mal-être d’une jeunesse middle class blanche américaine.

Du punk des années 70, le genre s'en rapproche musicalement "mais avec des contours de timbres sans doute plus policés, plus acceptables et un côté do-it-yourself qui a presque disparu. Les compétences musicales sont différentes : ils en ont plus que n’en avaient certains punks de la fin des années 70. A cette époque, ce qui se revendiquait de manière très explicite, c’était faire de la musique sans savoir jouer d’instrument, sans avoir d’expérience. Or, si on écoute les premiers albums de la plupart des groupes de pop punk, on voit bien qu’il y a une maîtrise instrumentale supérieure. "

Loading...

Du punk "originel", on note un changement de timbre, de compétences mais surtout de dimension politique : "Les revendications dans le pop punk, notamment chez Green Day, peuvent parfois relever simplement de l’hédonisme : ils veulent passer du bon temps et qu’on leur foute la paix. Cette volonté de changer la société en la subvertissant est sans doute un peu moins présente".

L’ajout du mot "pop" vient très probablement de la qualité mnémonique de toutes les mélodies "qui restent en tête et qui s’apparentent un peu à ce qu’était le punk des Ramones, qui n'est pas si éloigné des berceuses et chansons pour enfants : des mélodies simples qui circulent dans un intervalle de notes restreint et facile à chanter. Si ce n’est qu’ici on a affaire à de grosses guitares et distorsions plutôt qu’à une boîte à musique. "

Un mélange de sang neuf…

Loading...

S’il s’éteint progressivement au milieu des années 2000, le pop punk opère ces deux dernières années un étonnant retour. Le rappeur Machine Gun Kelly, ouvre la voie en 2020 avec son nouvel album "Tickets to My Downfall" qui opère alors une astucieuse pirouette stylistique passant ainsi du cloud rap au pop punk à guitares. Un changement habillement orchestré par le prolifique Travis Barker qui lorsqu’il pose ses baguettes de batteur s’adonne à une carrière de producteur.

Yungblud, Willow Smith, Olivia Rodriguo,… embrayeront le pas, offrant ainsi du sang neuf au mouvement. Issus de pays et de courant différents, ils ont en commun de graviter de près ou de loin autour de l’influant Travis, à l’instar de l’artiste Avril Lavigne dont il signait le grand retour en février dernier.

… avec de l’ancien

Nouveaux adeptes et anciennes icônes se partagent ainsi le haut de l'affiche participant à raviver l’exaltante nostalgie de toute une génération.

De quoi ce revival est-il le signe ? "Il y a eu des dizaines de revival depuis que le rock existe : début des années 80, on observait un revival de blues rock tel qu’il avait été joué par les Rolling Stones avec des mecs comme Stevie Ray Vaughan qui ont connu un succès incroyable en jouant des musiques similaires, puis un revival avec le rock garage, le bluegrass … C’est donc assez normal que la musique de l’an 2000 soit désormais populaire des années plus tard. Les générations de musique dites populaires, se relayent, se remplacent environ tous les 5-6 ans."

"C’est lié en partie à de la nostalgie, du fait que tout le monde devient plus âgé et qu’en devenant plus âgé, il se retourne vers ce qui l’a bouleversé quand il était jeune. Malheureusement ou heureusement, ça ressemble à nos vies … et forcément au fait que l’on vieillit."

En musique, on le découvre avec Spotify et Deezer, l’âge où l’on devient vieux, c’est grosso modo un peu avant la trentaine. Après 27, 28 ans, il y a un moment où on arrête de regarder vers des morceaux neufs et on commence à se retourner vers le passé.

"Cette génération se dit 'c’était quand même vraiment bien la musique que j’écoutais quand j’avais 15 ans' et c’est effectivement celle-là qui continue de la rendre heureuse."

Un revival bankable

© Tous droits réservés

"Votre génération a plus de moyens financiers, ce qui veut dire qu’elle peut contribuer à faire revivre toutes ces formations. Il y a une époque où vous auriez piraté leur disque, cette fois-ci vous allez l’acheter ! Toutes ces formations vont donc sans doute connaître plus de popularité (et de succès financier) qu’elles n’en ont connu à l’époque où elles ont sorti un album pour la première fois."

En balançant sa centaine de dates et la sortie d’un futur album, Blink 182 l’avait certainement bien compris. Reste à savoir qui sera au rendez-vous : "une bonne partie des fans originels vont revenir, vont de nouveau s’encanailler, de nouveau sentir qu’ils ont 15 ans. Et puis on retrouvera une partie de jeunes qui en feront la découverte et pour qui ça va être une vraie révélation, mais c’est une frange minoritaire. On retrouvera aussi potentiellement les enfants des premiers fans. Aussi, ce qu’on voit dans tous les revivals, c’est un phénomène documenté, c’est qu’on arrive à convaincre nos enfants de nous accompagner mais on n’arrive pas à convaincre une troisième génération. Si vous continuez à suivre Blink 182 pendant les 10 ans qui viennent et que vous avez des enfants, les enfants de vos enfants ne viendront plus, c’est vraiment radical on l’a vu pour le rock et les Beatles notamment."

On arrive à convaincre une génération mais pas deux. Pour moi c’est une spécificité des musiques populaires, on a l’impression qu’il y a une date de péremption. Passé une quarantaine ou une cinquantaine d’années, ça finit par tomber en désuétude.

A la nostalgie d’une époque et la théorie des cycles musicaux pourrait s’ajouter l’influence croissante des réseaux sociaux sur la musique qui voit d’une part l’émergence de nouveaux artistes et d’autre part la résurrection parfois surprenante de morceaux que l’on pensait pourtant tombés dans l’oubli : "pour le coup, j’ai l’impression que les réseaux sociaux fonctionnent pour tous les genres, les revivals touchent à peu près toutes les périodes et ne sont pas forcément liés à des mouvements complets mais à des chansons. Ça fonctionne par buzz sur une chanson mais moins par buzz sur des artistes."

Alors à défaut de vous avoir appris que l'excitation provoquée devant l'annonce de cette reformation vous faisait officiellement rentrer dans la catégorie des vieux briscards de la musique, on ne peut que vous souhaitez de profiter à fond de la joie que cela procure aussi. Et puis restez curieux, le Rock a encore de beaux jours devant lui... et chez Jam on l'a bien compris!

Rendez-vous tous les jeudis, 18h, pour votre émission guitares, Disorder.

Inscrivez-vous à la newsletter Jam

Recevez chaque semaine toutes les actualités musicales proposées par Jam., la radio "faite par des êtres humains pour des êtres humains"

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous