RTBFPasser au contenu
Rechercher

Cyclisme

Le plan parfait et un sprint "intelligent" pour Trentin, petit regret pour Hofstetter

GP Samyn : Le plan parfait et un sprint "intelligent" pour Trentin

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

01 mars 2022 à 17:10 - mise à jour 01 mars 2022 à 17:10Temps de lecture1 min
Par Giovanni Zidda avec Gérald Wéry

Malgré six Belges sur huit dans le groupe de tête, ce sont bien un Italien et un Français qui ont décroché les deux premières places lors du Grand Prix Samyn 2022. Plus rapides sur le papier, le vainqueur Matteo Trentin et son dauphin Hugo Hofstetter sont parvenus à neutraliser les attaques pour se disputer la victoire. Pour Trentin, il s’agit de sa première victoire de prestige sur une course d’un jour belge (NDLR : il avait gagné la Primus Classic en 2017).

"C’est une victoire magnifique. Je suis très content", s’est réjoui Trentin, vainqueur d’étape sur les Trois Grands Tours et spécialistes des courses flandriennes.

"Nous avons essayé de faire la course pour une échappée. On savait que si on voulait gagner, il fallait emmener un petit groupe pour jouer la victoire car Jakobsen était là et c’est le meilleur sprinter du monde. Tout a fonctionné parfaitement", a expliqué à la RTBF le vainqueur du jour.

"J’ai fait mon sprint de manière intelligente. J’ai attendu que quelqu’un parte en premier. J’ai pris la roue de Van Gestel et après on a livré une bonne bataille avec Hugo", a conclu le coureur de l’équipe UAE.

 

Hofstetter a dû arrêter de pédaler

Hugo Hofstetter après le Grand Prix Samyn

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Hugo Hofstetter s’est quant à lui félicité du travail accompli avec son rival pour sélectionner le groupe d’hommes forts dans le final et briser la supériorité numérique de certaines équipes comme Lotto Soudal. "On a du faire beaucoup d’efforts mais au final, les deux qui ont fait le plus d’efforts ont fait 1er et 2e", a constaté le coureur d’Arkea-Samsic, qui peut avoir quelques regrets sur son sprint final.

"Je me fais un peu enfermer à 100m, c’est là que j’ai dû marquer un petit temps d’arrêt. Après je remonte hyper-vite mais ça ne suffit pas. J’étais au coude à coude avec Bert Van Lerberghe et j’ai dû arrêter de pédaler un peu", a expliqué le Français, satisfait de sa prestation.

"Je suis content de ma course, j’ai fait beaucoup d’efforts, j’étais beaucoup à l’avant. J’ai fait une belle course offensive et c’est ça qui me satisfait le plus aujourd’hui."

Articles recommandés pour vous