RTBFPasser au contenu

Coronavirus

Le plan d’urgence des pharmacies contre Omicron

20 janv. 2022 à 09:341 min
Par Johanne Montay

A la demande des autorités, les pharmacies ont préparé un plan pour assurer leur mission malgré l’augmentation vertigineuse des cas de variant Omicron.

Comment continuer à assurer le service indispensable à l’ensemble des patients, si trop de malades se présentaient dans le secteur ? L'ensemble du secteur pharmaceutique belge a élaboré un plan d'urgence. 

Trois phases

Ce plan consiste en 3 phases de 3 couleurs : vert, orange et rouge. Les critères sont la charge de travail dans les pharmacies, l’absence parmi les pharmaciens, et la pression sur les services de garde. Le secteur pharmaceutique a élaboré un "thermomètre Omicron" pour mesurer ces aspects. Il consiste en une liste de questions qui évaluent la situation de façon hebdomadaire.

Vert : tout roule

La phase verte est, comme sa couleur l’indique, appliquée lorsque le secteur pharma peut fonctionner normalement. Enfin, normalement, tout en appliquant les règles Covid habituelles (masques, plexis, et hygiène des mains).

Orange : ça chauffe

La phase orange signifie que 35% des pharmaciens décrivent une charge de travail trop élevée ; un maximum de 20% des pharmaciens et de leurs collaborateurs sont malades ou en quarantaine ; et maximum 10% des pharmacies sont fermées. Dans cette situation, les heures d’ouverture des pharmacies peuvent éventuellement être adaptées.

Rouge : cherche remplaçants

En phase rouge, enfin, on est au plus chaud : 60% des pharmacies ont trop de travail ; la moitié des pharmacies et 10% des pharmacies de garde sont fermées ; et 40% des pharmaciens sont "out". Toutes les mesures de la phase orange sont maintenues, avec quelques adaptations. Du personnel est appelé en renfort : stagiaires, remplaçants, pharmaciens pensionnés.

 

Sur le même sujet

25 janv. 2022 à 12:14
1 min
23 janv. 2022 à 17:59
1 min

Articles recommandés pour vous