Jupiler Pro League

Le PHK et les Ultras Inferno punis par le Standard

Football : Le PHK et les Ultras Inferno punis par le Standard

© LUC CLAESSEN - BELGA

27 oct. 2015 à 16:57 - mise à jour 27 oct. 2015 à 16:57Temps de lecture2 min
Par Maxime Berger et Michel Lecomte

Suite aux incidents entre le Sporting de Charleroi et le Standard de Liège dimanche dernier (victoire 2-3 des visiteurs), la direction liégeoise a tranché. Le PHK et les Ultras Inferno seront privés de tickets pour les deux prochains déplacements, soit contre Saint-Trond le 1er novembre et Zulte Waregem le 27 novembre. De plus, ils ne disposeront plus d'aucune facilité organisationnelle pour les rencontres à domicile jusqu'à nouvel ordre.

Sur son site internet, les Ultra Inferno 1996 confirment l'information : "Suite à l'utilisation de fumigènes lors du déplacement à Charleroi dimanche dernier, le Standard de Liège ne nous permettra pas d'acheter des tickets en tant que groupe pour les matchs en déplacement à Saint-Trond (01/11/2015) et Zulte-Waregem (27/11/2015). Nous prenons acte de cette sanction."

Côté carolo, on a décidé de porter plainte auprès de l'Union belge.

Le communiqué du Standard :

"Suite à l'utilisation d'engins pyrotechniques au commencement du match Charleroi-Standard de ce dimanche 25 octobre, les groupes identifiés comme étant à la base de ces faits se verront privés par le Standard de Liège de tickets pour les 2 déplacements des Rouches en championnat, au STVV (dimanche 1er novembre) et à Zulte Waregem (vendredi 27 novembre), en application de l'Arrêté Billetterie et sans préjudice d'autres mesures qui pourraient être prises suite aux incidents survenus durant la rencontre, notamment à titre individuel, par le club et les autorités.

De plus, les facilités accordées à ces mêmes groupes dans le cadre de l'organisation d'animations lors des matches à domicile sont également suspendues jusqu'à nouvel ordre.

L’utilisation d’engins pyrotechniques tels que les fumigènes et les pétards est non seulement interdite par la Loi Football mais présente également et avant tout de nombreux dangers pour ceux qui les utilisent et pour ceux qui les subissent : brûlures, intoxication par la fumée… Il en va de l’intégrité physique des supporters présents dans les tribunes et des différentes personnes (joueurs, arbitres, stewards, ramasseurs de balle, photographes…) présentes sur et autour des terrains de football. Pour preuve, un supporter a de nouveau été brûlé dimanche par un de ces engins."

Sur le même sujet