RTBFPasser au contenu
Rechercher

Les décodeurs RTBF

Le patron de la police judiciaire fédérale, l'invité des Décodeurs

Le patron de la police judiciaire fédérale, l'invité des Décodeurs

Claude Fontaine. Vous ne le connaissez certainement pas. Il est le directeur général de la police judiciaire fédérale. Il est notre invité ce dimanche. Claude Fontaine reviendra sur les informations parues ces derniers jours concernant les Belges impliqués dans les attentats du 13 novembre 2015. Car la police fédérale est indignée. Il se sent le devoir de défendre son service.

Claude Fontaine ne cherche pas la lumière des plateaux de télé, il ne s'exprime que très peu dans la presse. C'est donc un entretien exceptionnel que nous vous proposons. 

Un témoignage d’une policière, relaté par le député George Dallemagne, a fait un grand fracas médiatique. Selon ce député, une personne, travaillant à l’époque à la police anti-terroriste, avait averti son supérieur hiérarchique en juillet 2014 des projets d’attentats des frères Salah et Brahim Abdeslam ! On avait donc des informations capitales ? C’est faux, répond, en deux temps, le parquet fédéral. Par contre il y a un bien eu un contact entre la policière et sa hiérarchie en juillet 2014, de nuit... Mais pour le reste, tout est démenti et le travail de vérification a été fait estime le parquet.

Un peu plus tôt dans la semaine la RTBF révélait qu’une enquête sur les frères Abdelslam menée par la police locale de Molenbeek avait été réalisée. Et classée sans suite. La police locale a fait son boulot. Derrière ces révélations revient une fois de plus la question de savoir si les enquêteurs avaient des éléments. Le Comité P et R – c'est-à-dire la police des Police et des renseignements enquête sur la façon dont l’enquête a été menée. Avec quel objectif ? Pour quoi faire ?

Dans la foulée de l'intervention de Claude Fontaine, trois députés fédéraux, trois membres du comité permanent P et R, évoqueront l'enquête sur l'enquête. Denis Ducarme (MR), Laurette Onkelinx (PS) et Vanessa Matz (cdH) seront nos invités.

Une autre actualité importante de cette semaine, c'est l'avenir de l'école francophone. Le Pacte d'Excellence est en voie de finalisation. Deux idées majeures sont évoquées : moins de grandes vacances et plus d’heures de cours par jour.  Les vacances d’été sont trop longues ? Beaucoup de spécialistes le disent, les associations de parents le proposent. Mais avec quels impacts ? Le dossier est en discussion depuis 1991 ! Faut-il allonger la journée scolaire et terminer à 17h ? Pour intégrer les devoirs, l’étude à l’école ? Avec quels avantages ? Les syndicats eux, estiment que l’on risque de faire porter la réforme aux enseignants. C’est la question du rythme scolaire qui fait débat. Nous en parlerons avec le secrétaire général de l'UFAPEC (l'union francophone des associations de parents de l'enseignement catholique) Bernard Hubien et un représentant de la CGSP, Joseph Thonon.

Avant même ses affirmations à propos de son anatomie, dans la nuit de jeudi à vendredi, Donald Trump a bousculé les codes traditionnels de la communication politique. Au-delà de ses opinions, pourquoi son ton et son style rencontrent-ils un tel succès? Va-t-on, y compris chez nous, vers une "trumpisation" de la communication politique, où "plus c'est gros, plus ça passe"? Nicolas Baygert, professeur en communication ULB - IHECS, et Eric Biérin, expert en communication politique, sont nos invités pour en parler.

Les images au salon de l’agriculture, tant de François Hollande que de Nicolas Sarkozy, ont fait le tour des télés. Mais derrière la colère, et les insultes, il y a des vies. Ce dimanche, Cécile Nisen-Pierson, agricultrice du côté de Bastogne, nous parlera de sa vie.

Inculpé pour une parodie. C'est la mésaventure que connait Frédéric Lefevre, délégué CSC, après une plainte de la ministre Marie-Christine Marghem. Nous en parlerons en direct, avec Pierre Kroll, Rudy Hermans, journaliste politique à la RTBF et Philippe Lawson, journaliste politique à l'Echo.

Notre dernière invitée sur une actrice clé des jours et semaines à venir : la ministre du Budget MR Sophie Wilmès doit boucler un budget 2016 qui dérape d'environ 2 milliards d'euros. Le couac vient des recettes fiscales, moins fortes que prévues. Erreur de calcul ? Mauvaises prévisions ? Chaque parti a aussi ses priorités. Le CD&V voulait ramener la taxation sur les plus-values sur la table. Est-ce l’occasion ? La N-VA estime qu’il faudra couper dans le budget de la Sécu... Entre les tabous des uns et des autres le contrôle budgétaire annuel, sera comme chaque fois un moment de tension politique. L’opposition crie au dérapage… On attend des réponses de Sophie Wilmès.

Les Décodeurs RTBF, dimanche 11h15, sur La Une ou sur le Livecenter

Le programme complet sur notre compte Twitter @ldcRTBF dès 10h30, dimanche.

 

 

Sur le même sujet