Le patron de Google Belgique appelle les commerçants belges à évoluer vers le digital

Inivté du 13h : Thierry Geerts - une révolution digitale

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

02 juin 2018 à 12:07Temps de lecture1 min
Par RTBF

Thierry Geerts, patron de Google Belgique, était sur le plateau du 13h de ce samedi, à l'occasion de la sortie de son livre "Digitalis", où il décrit son rêve de voir un monde où tous les humains seraient connectés entre eux, où la Belgique serait aux avant-postes. Il ne déroge pas à la ligne directrice de Google, qui veut présenter l'intelligence artificielle et les objets connectés comme un vecteur de bien-être et d'amélioration des conditions de vie, en faisant parfois l'impasse sur les zones d'ombre.

La digitalisation de nos vies a commencé il y a un bout de temps maintenant, mais l'intelligence artificielle fait toujours peur. Pour Thierry Geerts, "on a peur de ce que l'on ne comprend pas", et il recommande donc aux Belges de "mieux comprendre ces technologies" pour pouvoir mieux évoluer avec elles, et également, les développer et les améliorer.

Et lorsqu'on avance l'argument des pertes d'emploi à cause de la digitalisation de nos vies, le patron de Google Belgique rétorque que le secteur crée plus d'emplois qu'il n'en fait perdre, la preuve en est de l'arrivée de plusieurs data center sur notre sol ces dernières années. "Il n'y a pas que des ingénieurs qui sont engagés, toute sorte de profil peuvent travailler dans ce milieu." 

D'un point de vue digital, la Belgique est quelque peu à la traîne : il n'existe pas d'Amazon ou de Zalando belge. Un grand nombre des achats sur internet se fait sur des sites étrangers, il faudrait donc que nos commerces "se développent beaucoup plus sur la toile", également pour pouvoir exporter leurs produits.

Articles recommandés pour vous