RTBFPasser au contenu
Rechercher

Sciences et Techno

Le patient transplanté avec un cœur de porc a attrapé un virus typique chez cet animal

Opération cardiaque. Image d’illustration.

Un virus couramment trouvé chez les porcs a été détecté chez le premier patient greffé avec un cœur de porc, décédé deux mois après l’opération, indiquent vendredi des médias américains.

Selon le chirurgien Bartley Griffith, il n’est pas certain que le virus soit directement responsable du décès survenu en mars dernier de ce patient âgé de 57 ans. Il est possible, d’après le médecin qui s’est confié au New York Times que le virus n’ait eu aucun effet sur le patient. Selon un autre médecin interrogé par USA Today, le virus pourrait être l’un des principaux facteurs ayant contribué au décès.

En janvier dernier, David Bennett fut le premier patient à se voir transplanté un coeur de porc. L’opération s’est déroulée à Baltimore, aux Etats-Unis. Son état s’était d’abord stabilisé après l’opération mais un mois plus tard, elle s’était détériorée. Le quinquagénaire était décédé début mars.

Les experts voyaient cette opération comme une percée importante en matière de xénogreffe, une greffe entre espèces différentes. Les porcs sont particulièrement indiqués comme donneurs car leur métabolisme est très similaire à celui des humains.

Le porc dont est issu le cœur greffé avait été élevé et génétiquement modifié par une entreprise spécialisée. L’organe avait été testé de multiples fois quant à sa réaction aux virus. Mais selon le New York Times, ces tests n’étaient destinés qu’à détecter des agents pathogènes actifs, ce que le cytomégalovirus trouvé n’aurait pas été.

Sur le même sujet

Même les porcs méritent qu’on les écoute, selon des chercheurs

Le premier patient greffé avec un cœur de porc est décédé

Articles recommandés pour vous