RTBFPasser au contenu

Monde Europe

Le Parlement européen rend un dernier hommage à David Sassoli, son président décédé mardi

Le président français Emmanuel Macron prononce un discours lors d'un hommage au défunt président du Parlement européen, David Sassoli, au Parlement européen à Strasbourg, le 17 janvier 2022.
17 janv. 2022 à 19:352 min
Par Belga

La première plénière du Parlement européen de 2022 s'est ouverte lundi à Strasbourg sur une cérémonie d'hommage à David Sassoli. Le président du Parlement européen s'est éteint mardi dernier à l'âge de 65 ans, à quelques jours de la fin de son mandat à la tête de l'assemblée.

La première vice-présidente du Parlement, la Maltaise Roberta Metsola, assure désormais l'intérim. C'est elle qui a donc présidé la cérémonie, après avoir accueilli les personnalités politiques venues signer le registre de condoléances.

Ancien journaliste et présentateur du journal télévisé pour la Rai, David Sassoli s'était engagé publiquement en politique sur le tard, en 2009, avec le Parti démocrate. Élu dès cette année-là au Parlement européen, il y est ensuite resté sans discontinuer, en devenant le président en 2019. 

Ton parlement te remercie pour ce que tu as fait

"Sa bataille contre la pauvreté, les injustices, l'isolement, sera un exemple. Son appel à l'Europe pour protéger les plus vulnérables, mettre fin à l'indifférence et aider à construire un monde nouveau qui respecte les personnes et la nature continuera à résonner très longtemps dans cette assemblée", a souligné Roberta Metsola, face à un hémicycle ému, vêtu de noir.

"Cette assemblée honorera ton œuvre et défendra ton héritage. Ton parlement te remercie pour ce que tu as fait", a conclu la Maltaise, qui devrait selon toute vraisemblance être élue mardi pour prendre la succession de David Sassoli à la présidence. 


►►► À lire aussi : Décès de David Sassoli : les dirigeants européens saluent "un champion de la démocratie" et "un leader"


C'est l'ancien Premier ministre italien Enrico Letta, devenu récemment secrétaire du Parti démocrate italien, qui a prononcé l'éloge funèbre. Comme Roberta Metsola, il a souligné l'action déterminée de David Sassoli pour que le Parlement européen puisse poursuivre son action malgré la pandémie de Covid-19, avec un système de participation et de vote à distance.

Des membres du Parlement européen assistent à un hommage au défunt président du Parlement européen, David Sassoli, au Parlement européen à Strasbourg, le 17 janvier 2022.
Des membres du Parlement européen assistent à un hommage au défunt président du Parlement européen, David Sassoli, au Parlement européen à Strasbourg, le 17 janvier 2022. Belgaimage

Enrico Letta a appelé à retenir les lignes directrices de la présidence de son compatriote: des institutions "proches des citoyens, à l'écoute de leurs besoins", une UE comme "Union de valeurs", qui doit être "ferme" contre toute ébauche de dérive autoritaire, une démocratie "qu'on ne saurait considérer comme acquise", mais qu'on doit "défendre" et "mériter".

Il a rappelé aussi sa sensibilité pour la question migratoire, appelant à continuer le travail pour tourner la page dès règles dites "de Dublin". 


►►► À lire aussi : Décès du président du Parlement européen: le Parlement rendra hommage à David Sassoli lors d'une cérémonie lundi


"David savait ne pas s'arrêter aux apparences, il savait aller à la substance", a rappelé l'Italien, qui a loué sa "pratique inlassable de l'écoute".

"Qu'est-ce que c'est l'Europe, sinon le projet politique d'un espace de dialogue entre gens et pays différents, bâti sur des valeurs communes de solidarité et de réciprocité? L'Europe, c'est l'ouverture. David saisissait donc un point fondamental de l'identité européenne quand il disait que l'Europe n'est puissante que lorsqu'elle ne se referme pas sur elle-même". "L'espoir était le mot-clé de la présidence de David", a-t-il conclu. 

Ursula von der Leyen absente

Si Charles Michel, président du Conseil européen, était bien présent lundi à la cérémonie, son homologue de la Commission n'était pas là. Ursula von der Leyen a dû retourner à Bruxelles et annuler sa participation à la plénière pour cause de test positif à la Covid-19 de son chauffeur.

Sur le même sujet

19 janv. 2022 à 08:43
2 min
18 janv. 2022 à 12:09
2 min

Articles recommandés pour vous