Regions

Le parking de la gare des Guillemins ne sera bientôt plus accessible aux sans-abri

Gani dort depuis plusieurs mois dans le parking de la gare des Guillemins

© Tous droits réservés

07 déc. 2022 à 17:18Temps de lecture2 min
Par Bénédicte Alié

C’est un abri de nuit qui ne dit pas son nom. Depuis plusieurs années, des personnes sans logement viennent régulièrement se réfugier dans le parking de la gare des Guillemins pour y passer la nuit. Mais ce parking ne leur sera bientôt plus accessible. Il doit en effet très prochainement faire l’objet de travaux. Voilà qui inquiète l’asbl "Benoît et Michel", une asbl qui vient en aide aux sans-abri et qui, trois fois par semaine, vient à la gare des Guillemins pour distribuer des vivres et une boisson chaude. "Quand on a commencé il y a deux ans, on venait avec notre petit caddy à l’intérieur du parking mais au bout de quatre mois, Securail nous a dit qu’on allait avoir une amende d’au moins 150 euros alors on a continué la distribution à l’extérieur" explique Benoît Lecocq.

Selon la météo, ils sont entre 40 et 60 sans-abri à trouver refuge dans ce parking, comme Gani, 32 ans, à la rue depuis 1 an. "Depuis huit mois au moins je viens régulièrement dans ce parking. Malheureusement on a appris qu’il allait être fermé parce qu’il y a trop de SDF, trop de va-et-vient, mais c’est toujours compliqué de dormir dans les abris de nuit et au moins, ici, il fait un plus chaud que dehors. Ca devient compliqué de survivre à Liège."

Ouvrir un abri de nuit supplémentaire n’est pas la solution

Le Relais social du Pays de Liège confirme le manque de place dans les abris de nuit mais pour le Coordinateur général, Arnaud Jacquinet, ouvrir un nouvel abri de nuit ne peut pas constituer l’unique réponse à cette situation. " Les besoins de ces personnes peuvent être très différents en fonction de leur âge, de leur état de santé et de leur santé mentale notamment. On a un public qui est parfois à la rue depuis plusieurs années et dont les besoins sont très lourds et il est souvent très difficile pour nos équipes psychosociales de diriger ces personnes vers les structures adaptées existantes. Et donc, les réponses sont forcément individuelles".

De nombreux sans-abri passent la nuit dans le parking de la Gare des Guillemins
De nombreux sans-abri passent la nuit dans le parking de la Gare des Guillemins © Tous droits réservés

Tôt le matin, les sans-abri sont obligés de quitter le parking. "Entre 6h30 et 7h30, la police ou les agents de Securail viennent nous réveiller en pointant leur mitraillette sur nous comme si on était des criminels, ils nous disent qu’on a cinq minutes pour dégager. On n’est pas des chiens ! Il fait 2 degrés, on va mourir d’hypothermie dehors !" se révolte Pascale, 57 ans, à la rue depuis deux ans.

La SNCB se dit sensible à la situation précaire de ces personnes mais confirme toutefois la réalisation "imminente" de travaux dans son parking pour parer aux problèmes de sécurité mais aussi d’hygiène dus à la toxicomanie d’une partie de cette population.

Le Relais social rappelle qu’il travaille en concertation avec la Ville et la SNCB afin de trouver une solution.
 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous