RTBFPasser au contenu

Monde

Le nouveau gouvernement grec poursuit ses tournées diplomatiques

Le nouveau gouvernement grec poursuit ses tournées diplomatiques
03 févr. 2015 à 16:282 min
Par Belga News

Rencontre jeudi à Berlin entre le ministre grec des Finances et son homologue allemand

Le ministre grec a annoncé cette rencontre, très attendue en Europe, à l'issue d'un déjeuner de travail à Rome avec son homologue italien Pier Calo Padoan. Il a également confirmé qu'il rencontrerait le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, mercredi à Francfort.

"Nous allons mettre nos idées sur la table de l'eurogroupe mercredi de la semaine prochaine", a déclaré le ministre devant quelques journalistes.

Il s'agit, a-t-il expliqué, d'aboutir pour la Grèce à une "stabilité suffisante et à un rythme fiscal" lui permettant de pouvoir commencer à discuter avec ses partenaires européens en vue d'un "nouvel accord ferme le 1er juin" entre les pays de la zone euro, le Fonds monétaire international (FMI), la BCE et la Grèce.

"L'attention à la croissance est prioritaire pour garantir une dette grecque soutenable et pour créer de nouveaux emplois dans le pays", a indiqué de son côté M. Padoan, cité dans un communiqué, reprenant ainsi une demande formulée par le parti de gauche radicale Syriza, désormais au pouvoir à Athènes.

M. Padoan a toutefois souligné que la Grèce devait tenir compte de ses partenaires européens: "L'Union européenne est un lieu où la solidarité et la responsabilité sont des principes concrets qui s'exercent conjointement".

Le ministre grec de la Défense invité à Moscou

"J'ai été invité par le ministre de la Défense russe à me rendre à Moscou prochainement", a indiqué M. Kammenos dans un communiqué faisant suite à sa rencontre avec l'ambassadeur de Russie en Grèce.

Les deux hommes ont notamment abordé "les accords en suspens entre le ministère grec de la Défense et celui de la Russie, les possibilités de coopération stratégique et l'organisation de l'année 2016 de l'amitié gréco-russe".

Le nouveau gouvernement grec issu de la gauche radicale, associé au parti de droite souverainiste Grecs indépendants dirigé par Panos Kammenos, ne cache pas ses sympathies pro-russes, suscitant des interrogations sur une possible réorientation stratégique de sa diplomatie.

M. Kammenos a également rencontré mardi l'ambassadeur des Etats-Unis en Grèce, auquel il a notamment assuré "la poursuite de la coopération entre les deux pays dans le cadre de l'OTAN".


Belga

Sur le même sujet

04 févr. 2015 à 11:53
3 min

Articles recommandés pour vous