RTBFPasser au contenu

Hainaut Matin

Le nouveau chanteur de Machiavel est montois

Le nouveau chanteur de Machiavel est montois

Hainaut matin

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

18 mai 2022 à 08:432 min
Par Carine Bresse

Il a trente ans, il est montois et incarne modestement un nouveau chapitre de l’histoire du mythique groupe belge Machiavel. Kevin Cools est désormais la voix de la troupe, un rêve presque inespéré pour l’artiste autodidacte.

 

Plus jeune que l’histoire du groupe, le chanteur affiche un look inattendu plus proche du gendre parfait plutôt qu’un rockeur affirmé. Il se décrit comme " normal " et " chanceux ".

 

Loin du star-système et des caprices surfaits, Kevin affiche un sourire convivial et éloquent pour sa première interview en solo, sans autre membre du groupe.

 

Conscient de la chance qui lui sourit, il nous raconte les confins de son histoire improbable désormais liée à celle de Marc Ysaye, Roland de Greef et leurs comparses.

Reprendre le flambeau et le micro de feu Mario Guccio et incarner le groupe n’est pas une mince affaire.

 

Sa bonne étoile vient sans doute de sa passion pour le rock progressif et surtout de rencontres tout d’abord impromptues et ensuite professionnelles avec Roland de Greef, producteur en 2014 du groupe Feel dans lequel Kevin officie. Sa voix et son charisme ne laissent pas indifférent le professionnel du métier qui le recontacte quelques années plus tard.

 

Les esquisses de la collaboration débutent en décembre 2020. Le producteur, qui connaît parfaitement bien la voix de Kevin, lui ouvre la porte de l’aventure.

 

Sans hésitation, le jeune chanteur accepte la proposition, conscient que l’héritage conséquent sera de lourde portée avec cette complexité d’assurer la continuité d’avant pour l’amener vers demain en trouvant judicieusement sa place sans s’imposer outre mesure pour ne pas dénaturer le groupe.

Le nouveau chanteur de Machiavel est montois

Hainaut matin

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

" Je suis très content de continuer à faire vivre cet héritage. C’est un très beau cadeau de mes Tontons ".

Les contacts et répétitions s’enchaînent, le calendrier se remplit, la sortie d’un nouvel album est prévue pour septembre 2022.

 

Kevin s’immisce dans le Machiavel d’hier tout en incarnant celui de demain.

L’ambiance est fluide, conviviale et sereine avec ceux qu’il surnomme affectueusement ses " Tontons " qu’il retrouve dans le même trip de faire de la musique ensemble.

 

Les incontournables Fly, Rope Dancer et autres font désormais partie de son répertoire. " Ce n’est pas une mince affaire de reprendre ces tubes mais finalement, cela s’est fait très naturellement. Les musiques des années 60, 70 et 80 me parlent et me touchent beaucoup. Je suis impatient de reprendre sur scène " After the Crop ", un morceau progressif qui me touche beaucoup. Cela commence doucement et cela finit par exploser à la fin. J’aime beaucoup ce morceau et je pense que le public l’aime beaucoup aussi ". En 1978, le titre a marqué le rock progressif.

 

Les répétitions intensives débuteront en juillet pour préparer le premier concert le 21 août au Golden Age Rock Festival au Palais des Congrès à Liège.

 

Le conseil des " Tontons " se résume à " soi toi-même ", un gage de sécurité assuré puisque l’accueil du public est très positif. Les retours des contacts et publications sur les réseaux sociaux sont élogieux.

 

Chanteur et Marsien

Avec cette pointe d’humour qui charme, Kevin aime dire qu’en dehors de l’aventure Machiavel, il est " Marsien " ! Il travaille " Sur Mars ", entendez " Mons Arts de la Scène ", une asbl culturelle montoise, active dans le théâtre et la musique.

Et lorsque son quotidien lui en laisse le temps, on imagine aisément qu’il doit aimer flâner dans la cité du Doudou qui accueillera, il l’espère, un ou plusieurs concerts de son nouveau groupe.

Loading...

Sur le même sujet

29 avr. 2022 à 08:08
1 min

Articles recommandés pour vous