RTBFPasser au contenu

Medias

"NekNominate", une pratique risquée à la mode sur les réseaux sociaux

"NekNominate", une pratique risquée à la mode sur les réseaux sociaux

Pour boire leur verre, certains sont à moitié nus, d'autres portent des tenues ridicules. A moto ou à l'arrière d'un pick up, tous ou presque sont jeunes.

"Tout le monde a été jeune, tout le monde a peut-être fait des bêtises, cela arrive. La nouveauté, c’est que c’est posté en ligne", explique Eva Wiertz, responsable communication de la commission vie privée.

Or ces jeunes ne sont pas toujours assez mûrs pour gérer leur image sur internet : "Même si vous croyez que vous partagé une vidéo juste avec un ami. Peut-être que cet ami partagera la vidéo à son tour avec quelqu’un d’autre, à votre insu. On est jamais très sûr d’où la vidéo va arriver et qui va l’avoir. Donc c’est peut-être aussi un futur employeur, par exemple, qui va la recevoir".

Une fois publiées par plusieurs personnes, ces vidéos sont très difficiles à effacer. Alors certains parents sont tentés d'employer les grands moyens, ce qui risque d'être contreproductif : "On sait bien qu’à partir du moment où on interdit aux jeunes de faire quelque chose, c’est exactement cela qu’ils vont faire. Il vaut mieux rester en communication avec eux et essayer de les faire réfléchir", précise Eva Wiertz.

Mais les plateformes en ligne ne sont plus réservées aux jeunes. L'an dernier on estimait que sept belges sur dix faisaient partie d'un réseau social.

 

Avec B. Schaal

Articles recommandés pour vous