RTBFPasser au contenu

Exposition - Musées

Le Musée royal des Beaux-Arts d’Anvers ouvre sa collection à la vente grâce aux Art Security Tokens

Le Musée royal des Beaux-Arts d’Anvers ouvre sa collection à la vente grâce aux Art Security Tokens
28 avr. 2022 à 15:072 min
Par Belga

Le Musée royal des Beaux-Arts d’Anvers (KMSKA) a lancé, mercredi, la première vente européenne d’Art Security Tokens, une méthode de financement innovante lui permettant d’enrichir sa collection tout en offrant aux amateurs d’art et au grand public l’occasion d’investir dans l’art en devenant "copropriétaires" d’une œuvre.

A l’instar des cryptomonnaies et des NFT, les Art Security Tokens fonctionnent selon la technologie de la blockchain. Ils ont cependant l’avantage d’évoluer sur un marché régularisé. En d’autres termes, l’émission d’Art Security Tokens est soumise à la législation financière. Les investisseurs en Art Security Tokens bénéficient, de ce fait, de la même protection juridique que les investisseurs en actions, obligations ou autres titres.

Pour cette première, c’est le "Carnaval de Binche" peint par James Ensor qui est ainsi mis en vente. L’œuvre sera exposée dès la réouverture du musée, le 24 septembre 2022. Les conservateurs du KMSKA ont sélectionné ce tableau sur la base de sa qualité, de son authenticité et de son état.

Les personnes intéressées au sein de l’Union européenne peuvent investir dès aujourd’hui via la plateforme du partenaire technologique Rubey à partir de 150 euros.

Faire participer les visiteurs

Après plus de dix ans de fermeture, le KMSKA se profilera à nouveau comme un "lieu de rencontre" dès sa réouverture, avec notamment l’aide des Art Security Tokens. L’idée consiste à construire une communauté après l’achat des Art Security Tokens, en maintenant une étroite relation avec les investisseurs. Pendant la période entourant la réouverture, le KMSKA invitera notamment tous les détenteurs de jetons à venir admirer en exclusivité l’œuvre dans laquelle ils ont investi et seront, en outre, régulièrement informés de l’actualité de l’œuvre. Ils seront ainsi les premiers informés en cas de prêt du tableau à un musée à l’étranger ou de nouvelles avancées scientifiques le concernant.

"Le KMSKA sera plus qu’un lieu où l’on expose des œuvres d’art", souligne le président du KMSKA, Luk Lemmens. "Nous nous engageons pleinement à faire participer les visiteurs et les détenteurs de jetons à notre collection et à nos activités […] Le KMSKA possédait déjà la plus grande collection Ensor au monde. L’arrivée du Carnaval de Binche renforce encore notre positionnement mondial en tant que centre d’expertise Ensor."

Sur le même sujet

14 avr. 2022 à 09:37
3 min
16 mars 2022 à 12:00
3 min

Articles recommandés pour vous