RTBFPasser au contenu

Regions Liege

Le MR liégeois relance le débat sur le projet de liaison Cerexhe-Heuseux-Beaufays

Le MR liégeois relance le débat sur le projet de liaison Cerexhe-Heuseux-Beaufays
14 sept. 2015 à 06:581 min
Par Erik Dagonnier

C'est mercredi que débute la semaine de la Mobilité. En région liégeoise, elle coïncide avec le grand retour du dossier de la liaison Cerexhe-Heuseux-Beaufays. Un dossier vieux d'une quarantaine d'années, régulièrement enterré avant d'être à nouveau exhumé. Cette fois, c'est par les libéraux liégeois, qui ont déposé une proposition de résolution devant le parlement wallon. Ils estiment, étude à l'appui, qu'il faut à tout prix construire ce tronçon de 12 kilomètres et demi pour compléter le ring autour de Liège et relier l'autoroute E25 à l'E40.

Le volet mobilité de cette étude constate que l'agglomération liégeoise est saturée. Et que d'ici 2030, elle vivra encore une augmentation de la circulation de 30%. Deux mesures sont donc préconisées: un transport en commun performant -comprenez surtout le tram- et la réalisation de la liaison CHB.

Les libéraux constatent que les 24 bourgmestres de l'arrondissement de Liège ont avalisé ce document. Tous partis confondus. Et proposent donc au gouvernement wallon -désormais sans les verts- de relancer le dossier.

Le ministre wallon de la mobilité Carlo Di Antonio ne dit pas non. Et même si la Région n'a actuellement aucun budget prévu, il envisage de l'inscrire comme dossier prioritaire. Du côté d'Ecolo, le député Philippe Henry y est par contre toujours farouchement opposé: "Je pense que c'est un dossier du passé. On doit aujourd'hui envisager la mobilité autrement. Et à Liège, la priorité absolue, c'est le tram et donc la réorganisation de tous les transports publics avec l'arrivée du tram, comme la réorganisation des bus. Et pour l'instant, il n'y absolument pas d'argent pour faire en plus une liaison routière qui par ailleurs ne va jamais faire que d'attirer des voitures supplémentaires comme on le voit à chaque fois qu'on développe des tronçons autoroutiers".

En cette période de disette budgétaire, il faudrait trouver un petit demi milliard d'euros pour financer la liaison. Une somme qui risque de renvoyer le dossier CHB encore pour quelques années au placard.

 

Articles recommandés pour vous