Régions Brabant wallon

Le moulin de Saintes en pleine rénovation, un patrimoine exceptionnel comme porte d’entrée de la Wallonie à Tubize

Dominant la pleine, le Moulin de Saintes subit en ce moment une bonne cure de jouvence.

© Hugues Van Peel - RTBF

08 déc. 2022 à 15:40Temps de lecture2 min
Par Hugues Van Peel

Sur les hauteurs de Tubize, le chantier de rénovation du moulin de Saintes se poursuit discrètement. Entouré d’échafaudages, briques apparentes, l’édifice est nu. La calotte tournante qui le chapeaute et le mécanisme intérieur ont été démontés. Certaines pièces subissent en ce moment une cure de jouvence aux Pays-Bas. Quant aux ailes, elles avaient déjà été retirées il y a plusieurs années, par mesure de sécurité.

Construit aux alentours de 1775, le moulin a produit de la farine pendant 200 ans. Malgré l'usure du temps, il reste un repère important pour de nombreux habitants du coin.

"C’est un bâtiment magnifique, parce que c’est encore un mécanisme en bois qui est d’origine, avec une calotte tournante sur une crémaillère en bois, s’émerveille le Saintois Luc Delporte, conservateur du Musée de la Porte à Tubize. C’est remarquable comme monument historique. C’est sans doute un des derniers qui existent et qui soit dans cet état-là. Donc ça valait vraiment la peine de le préserver."

Construit aux alentours de 1775, le Moulin de Saintes pourra à nouveau moudre du grain une fois la rénovation terminée.
Construit aux alentours de 1775, le Moulin de Saintes pourra à nouveau moudre du grain une fois la rénovation terminée. © Ville de Tubize

Le moulin va tourner à nouveau

Ce qui est d’autant plus réjouissant, pour Luc Delporte, c’est qu’une fois rénové, le moulin pourra moudre à nouveau.

"C’est vrai qu’on aurait pu le préserver comme un monument statique. Ici, il va tourner, comme à l’époque. C’est quand même un projet beaucoup plus ambitieux. Evidemment, il faudra non-seulement penser à sa restauration mais aussi, après, à son entretien et à son fonctionnement. Mais les gens qui ont vu les ailes tourner seront très contents de les voir tourner à nouveau."

Bien sûr, le moulin ne produira pas de farine à des fins commerciales. Sa remise en état comme élément patrimonial sert avant tout un objectif pédagogique.

"L’idée n’est pas d’en faire un siège d’exploitation pour faire de la farine et créer son pain, mais de montrer à la population, et notamment aux plus jeunes, le fonctionnement du moulin, confirme Pierre Anthoine, échevin des travaux. Et aussi montrer à quoi le vent servait à l’époque, en lien avec les éoliennes d’aujourd’hui. On allait chercher la force du vent pour faire de la farine, tandis qu’aujourd’hui on va la chercher pour produire de l’électricité."

Un centre d'interprétation

Sur le chantier, il reste évidemment beaucoup à faire. La rénovation de la maçonnerie du fût du moulin est presque terminée, mais l’intérieur doit encore être refait complètement et le mécanisme réinstallé. C’est l’affaire des quelques mois. S’il n’y a pas de retard, le moulin sera terminé en juin 2023.

Ensuite, il faudra reconstruire la couronne qui entourait l’édifice, mais dans un style plus moderne. C’est là, au pied du moulin, que sera aménagé le centre d’interprétation de la meunerie et de la force éolienne, futur pôle culturel et touristique de la ville.

"Ce patrimoine rénové sera vraiment le symbole de la porte d’entrée de la Wallonie ici à Saintes", se réjouit Michel Januth, bourgmestre de Tubize.

 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous