RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Le montant moyen d'un crédit pour l'achat d'un bien a augmenté de 37.000 euros depuis 2019

29 juil. 2022 à 12:06Temps de lecture2 min
Par Belga, édité par Maud Wilquin

Depuis début 2019, le montant moyen d'un crédit pour l'achat d'un bien - ce qui représente environ la moitié des contrats - a augmenté de près de 37.000 euros, ressort-il des chiffres de l'Union professionnelle du crédit (UPC) dévoilés vendredi par la fédération sectorielle Febelfin.

Le montant moyen d'un crédit pour l'achat d'un logement est ainsi d'environ 196.000 euros au second trimestre 2022, contre près de 159.500 euros début 2019, et environ 182.500 euros au même trimestre 2021.

Le montant moyen d'un crédit de construction - qui représente environ 15% des contrats - a, lui, continué à augmenter fortement au deuxième trimestre 2022, pour atteindre 218.000 euros (206.000 au second trimestre 2021). Ceci représente une augmentation d'environ 50.000 euros depuis début 2019.

Si le nombre de crédits hypothécaires octroyés a enregistré une baisse au deuxième trimestre 2022 (-5% sur base annuelle), le montant correspondant a, lui, progressé par rapport à 2021 (+5%). Presque 70.000 crédits ont ainsi été octroyés entre avril et juin pour un montant total de plus de 11,5 milliards d'euros (hors refinancements). 

Les taux d'intérêt des crédits hypothécaires ont par ailleurs connu une tendance à la hausse au cours du dernier trimestre, demeurant cependant très attractifs, relève l'UPC. Sur la base des chiffres publiés par la Banque nationale de Belgique, ces taux oscillaient en mai entre en moyenne 1,70% (pour les crédits à taux fixe assortis d'une période initiale de fixité du taux de plus de 10 ans) et en moyenne 2,35% (pour les crédits assortis d'une période initiale de fixité du taux de plus d'1 an et jusque 5 ans).

"Jamais auparavant le secteur n'avait accordé autant de crédits hypothécaires au cours d'un deuxième trimestre, en dépit de - ou précisément à cause de - taux d'intérêt croissants. Nous observons toutefois depuis plusieurs mois une contraction de la demande de crédit, laquelle pourrait se traduire dans les mois à venir par une baisse de l'octroi de crédit", déclare Ivo Van Bulck, secrétaire général de l'UPC. 

La hausse la plus importante du nombre de contrats de crédits octroyés par rapport au même trimestre 2021 concerne les crédits pour l'achat avec rénovation (+8,5%). A l'opposé, le nombre de contrats de crédit pour d'autres destinations (garages, terrains à bâtir, ...) a enregistré une nette chute (-25,5%). 

Du côté des demandes de crédits hypothécaires, la baisse est plus significative (-11%) par rapport au même trimestre l'an dernier. Le montant sous-jacent des demandes de crédit a également connu une diminution (-7%).

Au cours du deuxième trimestre 2022, plus de 9 emprunteurs sur 10 (92%) ont par ailleurs à nouveau opté pour un taux d'intérêt fixe ou un taux d'intérêt variable assorti d'une période initiale de fixité des taux de minimum 10 ans, note également l'UPC.

Sur le même sujet

La colocation, un mode de vie en pleine expansion

Transversales

Vendre sa maison en 48h via l’I-Buying, une pratique immobilière de niche qui s’installe en Belgique

Immobilier

Articles recommandés pour vous