"Le monde se demande ce qu'il doit faire de Donald Trump"

"Le monde se demande ce qu'il doit faire de Donald Trump"

© Tous droits réservés

05 févr. 2017 à 13:00 - mise à jour 05 févr. 2017 à 16:26Temps de lecture1 min
Par RTBF

Maître incontesté de la présence médiatique, le 45ème président des Etats-unis d'Amérique, Donald Trump, est au centre du débat d'A votre avis de ce dimanche. Un débat qui a cristallisé les espoirs, et les craintes, autour de la présence de cet homme au "sommet du monde".

"Le monde se demande ce qu'il doit faire de Donald Trump"
"Le monde se demande ce qu'il doit faire de Donald Trump" © Tous droits réservés

Beaucoup dans l'émotionnel

"Avant, on se demandait ce que Donald Trump allait faire du monde. Maintenant, le monde se demande ce qu'il doit faire de Donald Trump". Cette phrase, prononcée par Roberto De Primis, chercheur à l'UQAM spécialiste des USA résume l'état d'esprit suite aux deux premières semaines de présidence agitée de l'homme d'affaire, où l'on est "beaucoup dans l'émotionnel". 17 jours marqués par plusieurs décrets présidentiels décriés, dont le décret migratoire, actuellement temporairement invalidé par la justice, et le décret anti-avortement, qui pénalise financièrement les organismes pratiquant l'avortement.

"Le monde se demande ce qu'il doit faire de Donald Trump"
"Le monde se demande ce qu'il doit faire de Donald Trump" © Tous droits réservés

Ses premières démarches sont les bonnes

Autour de notre spécialiste, deux camps s'affrontent. D'un côté, Christian de Fouloy, ancien président des Républicains de Belgique, qui veut que l'on "laisse sa chance" à Donald Trump, "ses premières démarches sont les bonnes"; avec à ses côtés, dans une moindre mesure, un Alain Destexhe en demi-teinte, qui ne soutient pas le président des Etats-Unis sur la forme ou le fond, mais qui demande "de lui laisser sa chance" et dénonce un "procès en illégitimité" envers Donald Trump, depuis le début de sa campagne électorale.

"Le monde se demande ce qu'il doit faire de Donald Trump"
"Le monde se demande ce qu'il doit faire de Donald Trump" © Tous droits réservés

Trump a rejoint la cour de ceux qui n'ont ni foi ni loi

En face, la représentante des Démocrates de Belgique, Sandrine Dixson, qui l'affirme dès le début du débat : Donald Trump "n'est pas mon président. Parce que je suis une femme, une environnementaliste, et une scientifique." Elle trouve son soutien auprès de Marie Arena, députée socialiste européenne, qui ne se fait pas d'illusion sur le président le plus impopulaire des Etats-Unis lors de son entrée en fonction : "Trump a rejoint la cour de ceux qui n'ont ni foi ni loi. Il est une source d'instabilité au niveau mondial."

Donald Trump est-il un homme dangereux? Regardez notre débat et écoutez les différents arguments de nos invités pour en décider vous-même.

Donald Trump : un danger ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous