RTBFPasser au contenu

Scène - Accueil

Le monde du cirque se retrouve à Marseille pour la 2ème édition de la Biennale Internationale

Le monde du cirque se retrouve à Marseille pour la 2ème édition de la Biennale Internationale
23 janv. 2017 à 13:562 min
Par AFP Relax News

Marseille accueille à partir de vendredi une grande partie des spectacles de la deuxième Biennale Internationale des Arts du Cirque, avec au programme quelque 260 représentations de 59 compagnies du monde entier.

Pour cette deuxième édition, la biennale se déroulera dans 27 villes, notamment en Provence et à Paris. Parmi les troupes, 13 sont internationales et viennent entre autres du Brésil, d'Espagne, de Guinée, de Finlande.

Le week-end d'ouverture, à la Friche de la Belle de mai, les 21 et 22 janvier a pour thème le cirque et le sport.

La biennale durera jusqu'au 19 février et 26 créations mondiales seront dévoilées lors de ce festival de cirque, pour lequel quelque 100.000 spectateurs sont attendus. A Marseille, un village de chapiteaux sera installé sur les plages du Prado.

Le festival doit "montrer toute la diversité et la palette de créativité de ces artistes qui depuis 30 ans, réinventent le cirque contemporain de création", a déclaré à l'AFP Raquel Rache de Andrade, co-directrice avec Guy Carrara d'Archaos Pôle National Cirque et de la biennale.

Les deux dirigeants ont assisté à des dizaines de spectacles aux quatre coins du monde pendant deux ans pour établir la sélection et montrer le dynamisme des compagnies au-delà du "berceau du cirque contemporain qu'est la France".

Ce mouvement, tournant le dos aux clowns à gros nez rouge et aux ménageries traditionnels, est né en France il y a une trentaine d'années avec des compagnies comme le Cirque Plume, Archaos ou le Cirque du docteur Paradi, explique-t-elle.

Il s'est ensuite répandu dans les pays européens et au Canada, pour essaimer aujourd'hui "en Afrique, au Brésil ou en Australie". "Les Russes, très forts dans le cirque traditionnel" aimeraient aujourd'hui à leur tour développer le cirque contemporain.

"C'est un art où l'on ne peut pas mentir, le corps est tellement engagé qu'il ne peut dire que des vérités", affirme Mme Rache de Andrade. "Il y a une écriture, une dramaturgie nouvelle, c'est un lieu de tous les possibles, on peut tout mélanger dans le cirque. C'est du cirque à partir du moment où seuls des artistes de cirque peuvent l'interpréter, si on n'a pas un entraînement physique quotidien, on ne peut pas y arriver."

L'invité d'honneur de cette édition est Johann Le Guillerm, qui présentera un spectacle mais aussi des installations au MuCem et à la Friche de la Belle de Mai. C'est "Léonard de Vinci", affirme Mme Rache de Andrade. "Il invente des œuvres et travaille dessus avec son corps. Il a un univers très spécial et attirant. C'est un artiste complet différent."

Lors de sa première édition en 2015, le festival avait accueilli 85.000 spectateurs pour plus de 260 représentations.

Sur le même sujet

28 févr. 2017 à 14:58
3 min

Articles recommandés pour vous