La Trois

Décès de Jean-Luc Godard : La Trois change son programme et diffuse "Le Mépris"

Brigitte Bardot dans le rôle de Camille

© STUDIO CANAL

13 sept. 2022 à 12:45 - mise à jour 13 sept. 2022 à 13:21Temps de lecture2 min
Par Juliette Patriarche

Suite décès de Jean-Luc Godard ce mardi 13 septembre, la Trois diffuse ce film atypique avec Brigitte Bardot.

Avec pour ligne directrice la mise en parallèle de la mort d’un couple et la mort du cinéma, Jean-Luc Godard met de côté ses habitudes cinématographiques pour mettre d’autres éléments en avant.
Pour commencer, le choix d’une femme fatale, Brigitte Bardot, que l’on retrouve entièrement dénudée dès la première scène du film (selon les souhaits des producteurs) marque une contradiction notoire avec ses films précédents. Cette scène est d’ailleurs devenue culte tant le message qu’elle délivre est profondément lié à l’amour et au mépris que peuvent ressentir un homme et une femme l’un envers l’autre.

Brigitte Bardot dans le rôle de Camille
Brigitte Bardot dans le rôle de Camille © STUDIO CANAL

Camille et Paul sont allongés dans un lit. Cette dernière lui demande s’il aime chaque partie de son corps. L’intéressé acquiesce à chacune de ses questions et au moment où il se rapproche pour l’embrasser, elle le repousse en lui demandant : "Donc, tu m’aimes totalement ?"
Il lui répond : "Oui, je t’aime totalement, tendrement, tragiquement."

Dans cette scène, Brigitte Bardot tend un piège à Michel Piccoli et l’homme y fonce tête baissée. En répondant "Oui" à toutes ces questions, il affirme désirer chaque partie du corps de sa femme et la prend donc pour un assemblage d’objets de désir. Brigitte Bardot confirme ce propos en lui posant cette dernière question où Michel Piccoli évite la simple formule "Je t’aime" en y ajoutant une série d’adverbes. En faisant cela, il cherche à convaincre son épouse de ces sentiments mais la réponse qui s’en suit confirme qu’elle comprend la situation : "Moi aussi Paul".

Brigitte Bardot et Michel Piccoli
Brigitte Bardot et Michel Piccoli © STUDIO CANAL

Derrière les caméras

Selon les informations du "Ciné-club de Caen", à l’époque, les relations entre Godard, Brigitte Bardot et Jack Palance (jouant le rôle de Jeremy Prokosch) n’allaient pas pour le mieux, ce qui a provoqué des tensions sur les lieux du tournage. Les acteurs n’étaient que très peu guidés sur le plateau, avec un Jean-Luc Godard parfois très agressif et sévère.
Lors d’une certaine scène, Jack Palance jette une bobine à Godard dans un élan de colère. Ce dernier, mécontent, montre un geste d’énervement qui n’était pas du tout prévu dans le scénario à la base mais qui a tout de même été conservé.

Pour découvrir d’autres secrets du film "Le Mépris" de Jean-Luc Godard, ce mardi 13 septembre à 20h35 La Trois.

Jean-Luc Godard / Mort du Pape de Nouvelle vague

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous à la newsletter TV!

Tous les jeudis matin, recevez un aperçu de votre programme sur les trois chaînes TV de la RTBF : La Une, Tipik et La Trois.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous