RTBFPasser au contenu

Les Choix de Musiq'3

Le luthiste Bor Zuljan évoque les rapports entre Gesualdo et le luth à travers les rares pièces qui nous sont parvenues

Le luthiste Bor Zuljan évoque les rapports entre Gesualdo et le luth à travers les rares pièces qui nous sont parvenues
27 mai 2022 à 01:261 min
Par Nicolas Blanmont

Titre ambigu que celui de ce disque : on pourrait croire qu’il est entièrement consacré à des œuvres pour luth du célèbre Carlo Gesualdo, Prince de Venosa (1566-1613). Or, sur les 27 plages que compte l’album, trois seulement sont de ce musicien raffiné qui fut aussi un assassin sans pitié. L’idée du luthiste slovène Bor Zuljan est d’évoquer les rapports entre Gesualdo et le luth à travers les rares pièces qui nous sont parvenues, mais aussi des transcriptions et surtout des pièces de ses contemporains : Kapsberger, Saracini ou encore Alessandro Piccinini, le plus réputé de trois frères qui furent les luthistes les plus célèbres de l’époque.

Et c’est d’ailleurs le même Piccinini qui rapporta au Duc de Ferrare quatre prototypes de luths à longues cordes qui venaient d’être conçus à sa demande, et c’est le Duc qui en offrit deux à Gesualdo, lui permettant de développer ses talents. Et pour reconstituer la sonorité de ces instruments, Zuljan a chargé le luthier tchèque Jiri Cepelak de lui construire spécialement un luth à 14 chœurs doubles avec un corps dans le style bolognais. Dont il joue, bien sûr, conformément aux instructions de Piccinini.

CD Ricercar/Outhere

Ecoutez un extrait

Loading...

Tentez de remporter un exemplaire

Loading...

Articles recommandés pour vous