RTBFPasser au contenu

Regions

Le jury central, une formule qui connait de plus en plus de succès

Le jury central, une formule qui connait de plus en plus de succès
02 sept. 2014 à 09:251 min
Par OPPENS Xavier Van

Rentrée des classes dans une nouvelle école privée bruxelloise, Interface. Cet établissement prépare les étudiants à passer un CESS professionnel devant le jury central.

Maxime Jonckeere en est le co-fondateur, il en sera aussi l’un des deux enseignants : "Je vais donner cours de sciences, de français, du secrétariat et une initiation aux mondes de l’entreprise", précise-t-il.

Des élèves qu’il faut réconcilier un petit peu avec l’école car la plupart qui optent pour cet enseignement privé à 1000 euros le mois ont souvent eu des problèmes ailleurs : dégoût de l'école ou décrochage.

Ces écoles privées sont alors pour eux une des manières de se préparer au jury central, et décrocher enfin leur diplôme de fin de secondaires.

"Je peux comprendre que dans certains cas, on ne trouve pas sa place dans l’enseignement, réagit Fabrice Aerts-Banken (de la direction de l'Enseignement obligatoire à la Fédération Wallonie Bruxelles). Alors on peut effectivement soit étudier à domicile, soit se tourner vers une école privée. Maintenant quant à dire que c’est une bonne solution, je n’irai pas jusque-là, c’est une solution onéreuse en tout cas."

De plus en plus d'élèves tentent désormais d'obtenir leur CESS via le jury central, une augmentation de 10 % par an ; surtout dans les orientations technique et professionnelle.

Véronique Fievet

Articles recommandés pour vous