RTBFPasser au contenu
Rechercher

On n'est pas des pigeons

Le jour où le gel douche a supplanté le savon

Le jour où le gel douche a supplanté le savon
11 oct. 2017 à 08:39Temps de lecture1 min
Par Samy Hosni

Il fut un temps, pas si lointain, où se laver consistait à prendre de temps en temps un bain. Un baquet d’eau chaude, et évidemment un bon savon. Une petite brique dont l’invention remonte à l’antiquité : le premier savon a été élaboré, à l'origine, dans la ville d'Alep en Syrie il y a 3 500 ans. En 1927, Schwarzkopf invente le premier shampoing liquide. A l’époque peu de maisons sont équipées d’une salle de bain, il faut donc attendre l’après-guerre pour voir se généraliser la douche. Mais le savon reste indétrônable.

L’apparition du gel douche

En 1865, William Shepphard avait déjà découvert qu’en mélangeant de petites quantités de savon avec de grandes doses de poudre de corne du cerf mâle, on obtient du savon liquide épais. La recette a changé aujourd’hui, on vous rassure. Il n’est toutefois pas question à l’époque d’utiliser cette mixture comme gel douche : elle est réservée aux nettoyants ménagers. Il faut attendre finalement la banalisation des douches, après-guerre, pour voir apparaître le premier gel. En 1973, Tahiti débarque sur le marché. Le cube est alors commercialisé en deux formules : Cologne - un parfum incontournable à l'époque - et citron.

Le gel douche, dangereux pour la peau ?

Dès 1978, les saveurs se diversifient pour le plus grand bonheur des consommateurs. Non sans critiques : le gel douche contient des produits potentiellement allergisants : isothiazolinone, paraben, tensioactifs explique Dominique Tennstedt, dermatologue, le savon solide contient moins de substances dangereuses pour la santé ou l’environnement. Plus économique, plus sain, le savon – fait maison- redevient à la mode mais il est loin de détrôner le gel douche.