Monde

Le Japon va livrer du gaz à l'Europe

09 févr. 2022 à 11:46Temps de lecture1 min
Par Belga

Le Japon a annoncé mercredi qu'il allait livrer à l'Europe certaines de ses importations de gaz naturel liquéfié (GNL), face au risque de perturbations de l'approvisionnement de la région en gaz russe en cas d'escalade des tensions concernant l'Ukraine.

Plusieurs navires-citernes qui devaient originellement apporter du GNL au Japon ont déjà mis le cap vers l'Europe et devraient y arriver ce mois-ci, et d'autres devraient les imiter en mars, a déclaré devant la presse à Tokyo le ministre japonais de l'Économie, du Commerce et de l'Industrie (Meti), Koichi Hagiuda.

Le ministre n'a cependant pas précisé les volumes qui seront fournis et vendus en Europe aux prix du marché. À la place, il a souligné que l'importance de ces livraisons était conditionnée au fait que le Japon soit d'abord lui-même suffisamment servi en GNL.

 

L'archipel nippon est l'un des premiers importateurs mondiaux de GNL, dont il dépend beaucoup pour assurer sa production d'électricité, faire fonctionner ses usines et chauffer en hiver.

Mais le Japon risque de n'avoir pas beaucoup de gaz à envoyer en Europe, étant donné qu'il peine lui aussi actuellement à s'approvisionner en quantités suffisantes, alors que le froid est particulièrement rigoureux dans le pays en ce début d'année.

M. Hagiuda a mentionné la situation énergétique "difficile" du Japon en ce moment, tout en expliquant que Tokyo voulait répondre à des appels des ambassadeurs des États-Unis et de l'Union européenne au Japon pour aider l'Europe à s'approvisionner en GNL.

Sur le même sujet

Journal télévisé 03/02/2022

Sur le même sujet

Approvisionnement en gaz : quelles conséquences pourrait avoir la crise ukrainienne ?

Politique

Articles recommandés pour vous