RTBFPasser au contenu

Grandeur nature

Le hêtre, mis en danger par le réchauffement climatique

Green beech forest one early spring morning

À l’occasion de la semaine de l’arbre, l’équipe de Grandeur Nature vous emmène dans les bois ce dimanche à la rencontre de Marie-Pierre Tasseroul, bio-ingénieur et doctorante à Gembloux Agro-Bio Tech, l’une des onze facultés de l’Université de Liège. Elle s’intéresse particulièrement aux hêtres et à leur état sanitaire.

 

Nous sommes dans la forêt de la Haute Marlagne, une forêt qui, dans cette région, a la particularité de contenir des hêtres. Ce qui tombe bien, car Marie-Pierre Tasseroul, bio-ingénieur et doctorante à la faculté de Gemboux Agro-Bio Tech, s’intéresse particulièrement à cette espèce. C’est d’ailleurs le sujet de sa thèse. Elle s’intéresse à deux choses : la partie productivité de ces hêtraies et leur état sanitaire. Car, malheureusement, depuis quelques années, le hêtre dépérit.

Marie-Pierre Tasseroul nous explique : " Le hêtre est le géant de nos forêts. Nous connaissons actuellement de grands bouleversements : canicules, humidité… Ces changements font que le hêtre ne se sent plus très bien dans nos régions. De plus, ce genre de conditions climatiques risque de se reproduire de plus en plus. Donc, oui, le hêtre est en danger. Mais, soyez rassurés, il n’est pas en danger partout. Il y a encore des conditions qui lui conviendront à l’avenir, dans les Ardenne belges par exemple. "

 

Une forêt diversifiée est une forêt qui se porte bien

 

L’homme peut aider à protéger les hêtres. " La forêt doit être mélangée et non monospécifique. Il est nécessaire de ne pas mettre des arbres d’une seule espèce en rangée, mais bien de diversifier la forêt un maximum. Plus la forêt va être diversifiée, plus elle a de chance de bien se porter. Il est aussi important de planter le hêtre dans son optimum stationnel, c’est-à-dire, aux endroits où il se sent le mieux : un endroit en altitude, où il rencontre une précipitation importante tout au long de l’année ", confie Marie-Pierre.

 

Un rôle écologique et économique

La doctorante nous explique que le hêtre est une espèce importante : " Il a un énorme rôle écologique, il est l’essence même de beaucoup d’écosystèmes. Il rend beaucoup de service aux forêts wallonnes actuellement. Il est aussi très intéressant d’un point de vue économique. C’est la troisième espèce la plus importante après l’épicea et le chêne. Il y a toute une filière économique qui vit autour de lui, et qui offre de l’emploi partout en Belgique ".

 

Dans cette émission, Adrien Joveneau et son équipe vous emmèneront aussi rencontrer des enfants qui plantent des arbres au Parc des Sources de Belgrade. Mais

aussi le promoteur de la Thèse de Marie-Pierre, Hughes Claessens et bien d’autres personnes que vous découvrirez dans l’émission

LB

 

Grandeur Nature cest dimanche de 13h à 15h sur Vivacité et à tout moment sur RTBF Auvio !

 

La RTBF, RTL, les médias de proximité, Nostalgie, LAvenir et Sudinfo.be ont choisi dunir leurs forces pour créer la plateforme commune ensemblesolidaires.be afin de continuer à soutenir les victimes des inondations survenues en juillet dernier.

Sur le même sujet

07 janv. 2022 à 16:15
8 min
04 janv. 2022 à 09:14
5 min

Articles recommandés pour vous