Le Grrrand Roman-Feuilleton de l'Automne : "Du Rififi à Germinnes", épisode 27

Germinnes, bientôt sur la scène internationale ?
24 déc. 2020 à 13:00Temps de lecture3 min
Par Camille De Rijck

Résumé des épisodes précédents : après avoir trouvé un accord pour gouverner Germinnes, nos protagonistes décident d’amadouer les autorités wallonnes portant la candidature de la ville comme Capitale européenne de la Culture 2022… mais quelqu’un d’autre risque de chambouler les plans…

Episode 27

C'est qu'on en avait presque oublié le terrible virus d'Oulan-Bator
C'est qu'on en avait presque oublié le terrible virus d'Oulan-Bator Andriy Onufriyenko - Getty Images

Ce que nos amis avaient oublié, dans toute cette agitation, était considérable. Il y avait d’une part le célèbre virus d’Oulan-Bator dont on ne s’était pas vraiment soucié et qui avait poursuivi – lentement mais sûrement – son œuvre au noir, surpeuplant les morgues de la ville de cadavres déchirés par l’abominable virus carniphage.

D’autre part, Wilhermine s’était confondue en excuses car elle avait perdu de vue que ce matin – à l’heure où tout le monde était réuni chez Nénesse autour, soit d’un Oxo, soit d’un Cécémel chaud, pour décider une fois pour toutes de l’avenir de Germinnes, que ce matin précis, donc, figurait à l’agenda mayoral en grosses lettres rouge " VISITE DU PRESIDENT DES ETATS-UNIS, NE PAS OUBLIEZ* "

This is outrageous ! You are a bad person !

entendit-on au loin.


* Le copiste est étranger à la faute d’accord qui est du seul fait de Wilhelmine, sans vouloir la mettre dans l’embarras, bien sûr.

En voilà un qu'on avait aussi oublié...
En voilà un qu'on avait aussi oublié... Tasos Katopodis - Getty Images

Notre petite assemblée se figea et chacun s’observa sans plus oser le moindre milligeste. Il ne fallut pas plus de six ou sept secondes pour que chacun se tape le front avec sa paume tendue.

Ronald Dump ! On l’avait oublié.

Le Président sortant des Etats-Unis avait promis de venir fêter Noël à Germinnes car son épouse, Melonika, était originaire de Wallonie et plus précisément de la Rue Rodrigo Beenkens, directement à droite en sortant de Chez Nénenne, de Germinnes, donc, où elle avait fait l’essentiel de sa carrière de naturopathe / podologue herboriste / Top-modèle.

"I want my Turkey !"
"I want my Turkey !" Gandee Vasan - Getty Images

- Gardons la tête froide, proposa Wilhelmine, et dépêchons-nous de voter à l’unanimité participative l’ensemble des éléments de démocratie 2.0 évoqués lors de notre petite assemblée nudiste d’hier. Pour qui est d’accord pour tout et, ce compris, à l’exception notable du reste et de ce qui n’a pas été évoqué, par oubli, empêchement, démembrement fortuit ou délire temporaire, pose sa main sur son cœur et dise "Yay".

L’ensemble des votants dirent "Yay", incertains qu’ils aient vraiment tout compris, mais convaincus qu’il fallait s’occuper de l’autre indélicat de Président des Etats-Unis qui commençait à faire un sacré ramdam dans les cuisines de " Chez Nénenne ".

This is outrageous ! I want my Turkey !

"Si je suis ici, c’est que je veux aussi ma part du gâteau."
"Si je suis ici, c’est que je veux aussi ma part du gâteau." Mohd Hafiez Mohd Razali / EyeEm - Getty Images/EyeEm

Et tout d’un coup, l’histrion hirsute décoloré façon Cindy Lauper dans ses premiers tubes passa la tête par l’entrebâillement de la porte.

- Stop the count ! (" arrêtez le décompte ", puis, avec un fort accent du Bronx : ) Je sais bien ce que vous préparez ici et ne pensez pas une seconde que vous allez me tenir à l’écart de la présidence de Germinnes. Si je suis ici, c’est que je veux aussi ma part du gâteau. Surtout, je suis venu aux sources du mal pour prouver que le virus d’Ounalbatros a été créé à Germinnes par mon rival, Joe Robinette Bidet pour me voler l’élection.


Tous restèrent transis de peur.

 


Comment nos Germinnois vont-ils se sortir de sac de nœud ? A Hugues Dayez de nous le dire. Rendez-vous demain, jour de Noël, à 14h

Pour retrouver le fil – bien emberlificoté - de cette histoire en lisant les épisodes précédents


"Du rififi à Germinnes"est une tragédie politique au temps d’élections incertaines sur fond d’épidémie.

A raison de 4 épisodes par semaine, Camille De Rijck et Hugues Dayez ont décidé de mettre à profit le temps du confinement pour créer un feuilleton à lire, sous la forme d’un cadavre exquis. Rendez-vous les lundi, mardi, jeudi et vendredi à 14 heures sur le site RTBF Culture pour connaître la suite de leur récit rocambolesque.

Articles recommandés pour vous