Le groupe Etat islamique revendique l'attaque au couteau de Marseille, qui a tué deux jeunes filles de 17 et 20 ans

Le groupe Etat islamique revendique l'attaque au couteau de Marseille

© PAUL-LOUIS LEGER - AFP

01 oct. 2017 à 20:55 - mise à jour 01 oct. 2017 à 20:59Temps de lecture1 min
Par RTBF avec Agences

Le groupe Etat islamique a revendiqué l'attaque au couteau qui a fait deux morts dimanche après-midi à la gare principale de Marseille, avant que l'assaillant soit abattu par des militaires: les agressions ont été commises par un membre de l'Etat islamique, annonce Amak, l'organe de propagande du mouvement djihadiste.

L'attaque a eu lieu vers 13h45, sur le parvis de la gare Saint-Charles. Selon une source proche de l'enquête, l'assaillant, âgé d'une trentaine d'années et qui ne portait pas de papiers d'identité sur lui, "aurait crié Allah Akbar" en poignardant une femme et en en égorgeant une autre.

Selon le procureur de Marseille, l'assaillant a été abattu par les militaires de l'opération Sentinelle, mise en place après les attentats de janvier 2015 en France. Il est décédé.

Les victimes sont âgées de 17 et 20 ans.

La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête, ouverte notamment pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste" et "tentative d'assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique".

Le président français Emmanuel Macron a réagi en se disant "profondément indigné par cet acte barbare". "Profondément indigné par cet acte barbare, en peine avec les familles et les proches des victimes de Marseille. Je salue les militaires de Sentinelle et les policiers qui ont réagi avec sang froid et efficacité", a tweeté le chef de l'Etat.

 

Attaque meurtrière à Marseille

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement