RTBFPasser au contenu

Bruxelles Matin

Le Grand Jojo nous a quittés, il avait mis un terme à sa carrière en juin dernier : "Je prends ma retraite" avait-il déclaré à près de 85 ans

Le Grand Jojo nous a quittés, il avait mis un terme à sa carrière en juin dernier : "Je prends ma retraite" avait-il déclaré à près de 85 ans
29 juin 2021 à 08:53 - mise à jour 01 déc. 2021 à 09:072 min
Par François Saint-Amand

En juin dernier, le Grand Jojo qui vient de nous quitter arrêtait sa carrière. Une annonce faite dans une interview aux journaux du groupe Sudpresse.

Les scènes de liesse populaire durant l'Euro 2020 se sont faites de plus en plus nombreuses après plus d’un an de pandémie. Et généralement quand on parle de football et de fête populaire dans le plat pays, on pense au Grand Jojo, et à sa chanson E Viva Mexico qui avait connu un énorme succès lors de la Coupe du Monde 1986.

Alors qu’il avait signé à chaque fois un morceau pour les dernières campagnes des Diables Rouges, le chanteur bruxellois n’a toutefois sorti aucun titre officiel en l’honneur de l’équipe nationale pour l’Euro 2020. C’est d’ailleurs Pablo Andres qui s’est finalement chargé de proposer un hymne, non-officiel, en duo avec Roméo Elvis, pour soutenir la bande à Eden Hazard pour cette compétition.

En juin dernier, 6 mois avant de nous quitter, il déclarait: "Je prends ma retraite, la chanson c’est fini"

Pourquoi ce silence en 2021 ? Jean Vanobbergen de son vrai nom est plutôt mal en point annonce Sudpresse.

"Si je suis les matches de l’Euro à la télé ? Oui. Mais de là à venir avec une nouvelle chanson, certainement pas. C’est fini pour moi" a-t-il déclaré, sur un ton plutôt épuisé estime le quotidien belge.

Le Grand Jojo confie que la pandémie lui a donné un sacré coup au moral, au point de ne plus disposer de ressources mentales suffisantes pour sortir de chez lui. "Ce confinement, cela m’a enlevé toute ma force" avance-t-il, avant d’affirmer s’être bien fait vacciner et de confirmer la fin de sa carrière : "C’est terminé !".

Je n’ai plus envie de faire de la scène. J’ai annulé tous les concerts qui étaient prévus. Je prends ma retraite, la chanson c’est fini. C’est peut-être dommage, mais c’est comme ça !

Résigné, le chanteur qui a fêté ses 85 ans le 6 juillet dernier, pensait qu’il n’était plus en phase avec l’époque actuelle, arguant qu’il n’était pas de la génération qui crée de la musique sur internet. "Je crois qu’il y a un temps pour tout, et le temps est venu pour moi de m’arrêter. Je veux sortir par la grande porte. Il est temps de laisser la place à d’autres" concluait-il.

L’icône de la chanson humoristique belge

Sans le savoir, Le 8/9 continue lui a rendu un hommage la veille de cette annonce, en revisitant E Viva Mexico.

Le Grand Jojo disparu ce 1er décembre 2021 à l'âge de 85 ans a consacré sa vie à la musique empreinte de belgitude : des chansons festives, à l’humour gouailleur et qui dépeignent aussi les caractéristiques folkloriques du plat pays. On lui doit des titres comme Le Tango du Congo en 1972, Victor le Footballiste en 1974, Chef un p’tit verre on a soif en 1979, Jules César en 1982, Sergent Flagada en 1983, Anderlecht Champion en 1985 et puis l’immense succès E Viva Mexico l’année suivante.

Il sortira encore Le Mondiale en 1990, Les petits Belges en Amérique en 1994, Allez Belgique 2000, Les Belges à Tokyo en 2002, Viva Brasil en 2013 et Goal Goal Gooaal en 2018 pour soutenir les Diables Rouges.

Loading...
Loading...
Loading...

Articles recommandés pour vous