Humeur musicale

Le grand chef d'orchestre Riccardo Chailly fête ses 70 ans

Humeur Musicale

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Par Pierre Solot via

Pierre Solot dans son Humeur musicale nous parle de Riccardo Chailly, un chef d’orchestre discret qui fête ce 20 février 2023 ses 70 ans.

C’était le 6 juin 2022, l’Orchestre et les Chœurs de la Scala de Milan proposaient un concert d’œuvres chorales de Giuseppe Verdi et là, en pleine musique, résonne inopportunément le téléphone portable d’un spectateur.

C’est courant : les téléphones sonnent, les voisins de rangée s’offusquent, les musiciens restent imperturbables et les catarrheux en profitent pour se racler la gorge. Mais ce soir du mois de juin à la Scala, le chef d’orchestre Riccardo Chailly a tout arrêté, toute la musique qui sonnait. Il s’est tourné calmement vers l’homme au téléphone coupable — ou l’homme coupable au téléphone… peu importe — et il lui a proposé de prendre le temps de répondre avant de relancer la musique.

Et c’était malin, c’était très malin. Car lorsqu’un téléphone sonne en plein concert, c’est toujours le même cirque : les spectateurs grondent, ils font "Rhôôôô", et le propriétaire du biniou a deux options : soit, il fait semblant de rien, il s’offusque, il fait "Rhôôôôô" comme tout le monde en regardant ses voisins, et il attend que la sonnerie cesse, soit, et c’est terrible, il devient rouge, il tremble, il cherche le téléphone dans son sac, il fait tomber son sac, ses voisins font "Rhôôôô", il cherche le bouton pour l’éteindre, ne le trouve pas et finit par défoncer son téléphone sous sa semelle.

Le reste de sa soirée est gâchée : il ne profite pas du concert, il est la personne la plus détestée de la Scala et puis surtout il se demande qui a bien pu l’appeler. Donc, Riccardo Chailly ce soir-là a proposé de le laisser répondre, ce qui a profondément tranquillisé le monsieur et largement fait rire le public. Et tout le monde a passé une bonne soirée.

Riccardo Chailly fête ses 70 ans aujourd’hui. Et parce qu’au-delà de ses aptitudes à gérer les propriétaires de téléphones portables, il est tout simplement l’un des plus grands chefs d’orchestre du monde !

Il est aujourd’hui directeur de la Scala de Milan après y avoir débuté au début des années 70 comme assistant de Claudio Abbado. Claudio Abbado puis le redoutable Herbert von Karajan qui l’autorisera à assister à ses répétitions à Vienne et à Berlin, voilà de quoi lancer la carrière d’un chef qui ne fait pas de vague, mais qui brille depuis lors tant dans la musique symphonique qu’à l’opéra.

On le connaît largement pour avoir dirigé cet orchestre, qui est peut-être le plus beau du monde, l’Orchestre Royal du Concertgebouw d’Amsterdam entre 1988 et 2004, et d’avoir ensuite pris la direction du Gewandhaus de Leipzig, salle mythique de la musique d’orchestre depuis la fin du XVIIIe siècle.

Et le voici de retour à Milan, haut lieu critique et soupe-au-lait de l’opéra italien. On y gémit d’ailleurs un peu en décembre dernier, à Milan, lorsque Riccardo Chailly annonça que ce serait l’opéra Boris Godounov de Moussorgski qui célébrerait la San Ambrogio, moment crucial de la saison lyrique à Milan, où la télévision porte la musique sur de grands écrans un peu partout dans la ville.

Un opéra russe que certains voulaient voir propagandiste mais qui n’était, comme tant d’autres musiques, qu’un chef-d’œuvre du passé, bien éloigné des considérations géopolitiques.

Et les pisse-vinaigre en furent pour leur frais, c’est bien Moussorgski que Riccardo Chailly dirigea à la fin de l’année dernière.

Vous imaginez, un chef d’orchestre célébré pour son travail musical, pour sa pensée subtile des structures symphoniques, pour son habileté à faire briller les instrumentistes ? Un chef d’orchestre dont les seules polémiques concernent un téléphone portable et un opéra russe ?

À l’heure où certains chefs — et leur nom l’indique —, ces gens de pouvoir, voient dégringoler leur aura à coups de scandales et d’abus, il est heureux de souhaiter un bel anniversaire à l’un de ceux qui aura marqué puissamment, mais discrètement, la vie musicale de son temps. Bon anniversaire Maestro !

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma... Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous