Economie

Le gouvernement wallon n'investira pas dans NewB : clap de fin "très probable" pour sa licence bancaire

© Tous droits réservés

07 oct. 2022 à 14:47 - mise à jour 07 oct. 2022 à 15:45Temps de lecture2 min
Par Paul Verdeau

Coup dur pour NewB : la banque coopérative a annoncé ce vendredi que la Région wallonne ne participera pas à sa recapitalisation. Une décision qui empêchera la jeune banque d'atteindre les 40 millions d'euros que lui demandait la Banque nationale de Belgique avant le 30 septembre dernier. "Un investissement de la part des autorités wallonnes constituait une des clés pour pouvoir potentiellement convaincre le régulateur de laisser à NewB son agrément bancaire", rappelle la coopérative dans son communiqué.

Créée en 2011, NewB avait réussi à devenir une banque en 2020, mais peinait encore à recruter :  sur les près de 120.000 coopérateurs, seuls 20.000 ont décidé de devenir effectivement clients de la banque. Sans l'apport financier des régions wallonnes et bruxelloises, la banque risquait de perdre son statut. Avec la décision de la Wallonie, à l'issue des discussions budgétaires qui avaient lieu ces dernières semaines, c'est désormais plié : NewB va perdre son statut bancaire et ne pourra plus recruter de clients et proposer de nouveaux produits.

"Il y avait déjà des discussions avec la Banque nationale depuis mercredi, et suite à cette annonce, une des pistes s'éteint d'elle-même", explique une source de NewB, qui estime que la décision revient à la BNB, même si le scénario de la perte de licence bancaire est "très probable".

NewB devrait toutefois rester une banque pour encore quelques semaines. "Une perte de licence, ça ne se fait pas du jour au lendemain, précise la source. Il y aura un phasage qui permettra aux clients de récupérer les montants en dépôt." Le remboursement se fera avec l'argent dont dispose NewB sur son propre bilan. "180 millions, ça va de soi que ce sera pas remboursé en un jour, note la source, même si elle se veut rassurante : "en termes de solvabilité, il n'y aura aucun problème."

Dans les jours qui viennent, la BNB va convoquer les dirigeants de NewB afin de faire le point sur la situation. "Il reste deux grandes catégories d'activités que NewB pourrait continuer à exercer sans licence bancaire : la vente de produits d'assurance ou les activités de courtier, détaille la source. En revanche, la collecte de dépôts d'épargne ne sera plus possible." L'autre option, plus tragique : la mise en liquidation de NewB.

"Toutes ces pistes, sous quelles conditions elles peuvent être explorées, tout cela va être discuté avec la BNB, explique-t-on chez NewB. Une fois qu'on aura une gamme complète de scénarios, ils seront soumis au vote des collaborateurs." En effet, ces derniers seront réunis en assemblée générale en décembre à Bruxelles, pour décider en fonction des propositions de la Banque nationale.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous