RTBFPasser au contenu

Le gouvernement bruxellois veut accélérer la dissolution de l'asbl Samusocial

Le gouvernement bruxellois veut accélérer la dissolution de l'asbl Samusocial
08 sept. 2017 à 13:50 - mise à jour 08 sept. 2017 à 13:501 min
Par RTBF avec Belga

Le gouvernement bruxellois a adressé un courrier au CA de l'asbl Samusocial pour lui demander la convocation sans délai de l'Assemblée Générale censée ouvrir la voie de sa dissolution effective, a affirmé vendredi la ministre en charge de l'Aide aux Personnes Céline Fremault (cdH) devant la commission d'enquête sur la gestion de cette association.

Selon La Libre Belgique, le Conseil d'administration démissionnaire du Samusocial s'est réuni il y a quelques jours en présence, notamment d'Yvan Mayeur et de Pascale Peraïta, qui en ont été deux acteurs-clé au cours des dernières années.

Au début du mois de juin dernier, cette instance avait pris acte de la démission de l'ensemble des administrateurs et des membres du bureau de l'asbl. Celle-ci est appelée à prendre effet lors de la prochaine assemblée générale qui n'a pas encore eu lieu.

Deux phases

L'information faisant état de la présence d'Yvan Mayeur et de Pascale Peraïta à une réunion du CA la semaine dernière a suscité le malaise chez certains membres de la commission. S'en émouvant plus formellement lors de l'audition de la ministre Fremault, Benoît Cerexhe (cdH) lui a demandé quelle initiative le gouvernement avait prise pour faire accélérer les choses en vue de la transformation de l'association de type privé en asbl régionale.

Selon Céline Fremault, la transformation du Samusocial se fera en deux phases. Après la démission du Conseil d'Administration, il appartiendra au CA provisoire et au manager de transition d'organiser le transfert des activités au futur outil régional.

Articles recommandés pour vous