Regions

Le gouvernement bruxellois compte aussi sur le privé pour réduire la consommation

© Tous droits réservés / Electricity bill

01 sept. 2022 à 13:16Temps de lecture1 min
Par Belga

Le gouvernement bruxellois, qui se réunissait jeudi pour la première fois depuis la fin de la trêve estivale, a pris plusieurs décisions découlant directement du Comité de concertation "énergie" de mercredi. Il a ainsi confirmé que les bâtiments de l’administration régionale ne seront pas chauffés à plus de 19 degrés en hiver, et pas refroidis à moins de 27 degrés en été.

L’éclairage des bâtiments et monuments sera éteint à certaines heures.

Mais le gouvernement régional compte également sur le privé. Le ministre en charge de l’Energie, Alain Maron (Ecolo), a reçu pour mission de se concerter sous peu avec les partenaires sociaux, au sein de Brupartners, le Conseil économique et social de la Région, ainsi qu’avec le Conseil de l’Environnement, organe consultatif de la Région. Le but est de proposer des "mesures de sobriété" collectives, comme la fermeture obligatoire des portes des lieux chauffés ou refroidis, le fait d’éteindre les panneaux lumineux hors des heures d’ouverture et la limitation des publicités éclairées.
 

Sur le même sujet

Bio ? Local ? Non, c’est le prix qui importe le plus pour six belges sur dix pour acheter leurs fruits et légumes

Belgique

Articles recommandés pour vous