Belgique

Le gouvernement accusé de "préparatifs de crimes de guerre" nucléaire

Des F-16 belges en vol

© Archive LUC CLAESSEN - BELGA

12 oct. 2015 à 10:26 - mise à jour 12 oct. 2015 à 10:26Temps de lecture1 min
Par Belga

Le mouvement pacifiste flamand Vredesactie dénonce ce lundi la participation de pilotes belges et de leurs avions de combat F-16 à l'exercice annuel destiné à entraîner les aviateurs alliés à la manipulation d'armes nucléaires, affirmant que le gouvernement belge se rendait ainsi coupable de "préparatifs de crimes de guerre".

Cet exercice, qui se tient cette semaine sur la base aérienne de Büchel (ouest de l'Allemagne), "démontre que les armes nucléaires stationnées en Europe ne sont pas seulement des reliques de la Guerre froide mais que leur usage est encore activement préparé", affirme un responsable de cette association, Roel Stynen, dans un communiqué.

Selon lui, ces armes nucléaires tactiques - une dizaine seraient stationnées sur la base aérienne de Kleine-Brogel (Limbourg) - n'ont pourtant "plus aucun rôle militaire".

Contraire au droit international humanitaire

L'association pacifiste souligne que l'utilisation d'armes nucléaires et ses préparatifs sont contraires au droit international humanitaire car elles toucheraient civils et belligérants sans distinction.

"Les armes nucléaires de Kleine Brogel ne peuvent donc être utilisées sans violer les règles élémentaires du droit de la guerre et sans commettre des crimes de guerre", ajoute Vredesactie.

Selon Roel Stynen, le gouvernement s'il décidait de conserver la mission nucléaire dévolue aux F-16 de Kleine-Brogel n'aurait d'autre choix que d'acheter le "cher" chasseur-bombardier F-35 construit par le groupe américain Lockheed Martin pour succéder aux avions actuels.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous