Choix Musiq3 à la une

Le génie du compositeur autrichien Hans Rott sous la baguette de Jakub Hrusa

© © Tous droits réservés

11 nov. 2022 à 01:38Temps de lecture1 min
Par Nicolas Blanmont

Il a fallu attendre la fin des années 80 pour que l’on découvre le manuscrit de la première symphonie de Hans Rott (1858-1884), compositeur autrichien au destin aussi fulgurant que tragique : admirateur de Wagner, disciple de Bruckner et sans doute inspirateur de Mahler, il disparut prématurément à 25 ans, d’une tuberculose contractée dans un asile où l’on avait enfermé parce que l’impossibilité de faire reconnaître sa musique l’avait poussé progressivement à la folie.

Le nouvel enregistrement que propose Jakub Hrusa avec l’excellent orchestre de Bamberg vient encore démontrer le génie de Rott, le vide qu’il a laissé et, aussi, l’influence qu’il a eue sur Mahler (d’aucuns ont même accusé ce dernier de plagiat !). La symphonie de Rott – présentée ici comme la numéro 1, mais la deuxième est restée inachevée – est un monument du genre, aussi important que celles de Brahms, Bruckner et Mahler, et le chef tchèque, récemment consacré comme futur directeur musical du Covent Garden de Londres, la défend avec une belle intensité. Disque à recommander, d’autant qu’il y a en complément Bruckner (un prélude symphonique qu’on avait erronément attribué justement à Rott) et Mahler (Blumine, la version originale du deuxième mouvement de sa première symphonie).

CD Deutsche Grammophon/Universal

Ecoutez un extrait

Loading...

Tentez de remporter un exemplaire

Loading...

Articles recommandés pour vous