RTBFPasser au contenu

Societe

Le Français Thomas Pesquet et l'Américain Shane Kimbrough se sont élancés dans le vide spatial

Thomas Pesquet et Shane Kimbrough dans le vide spatial

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

16 juin 2021 à 13:011 min
Par AFP

L'astronaute Français Thomas Pesquet s'est élancé mercredi pour la troisième fois dans le vide spatial, aux côtés de l'Américain Shane Kimbrough.  Les deux hommes flottent de nouveau ensemble en apesanteur, après avoir déjà effectué deux sorties dans l'espace côte à côte en 2017. Thomas Pesquet est sorti dans le vide en premier, suivi de son co-équipier.

Cette sortie extra-véhiculaire, la première depuis leur arrivée dans l'ISS fin avril, est inédite sur le plan technique. Les deux "mécanos" vont devoir déployer un panneau solaire nouvelle génération, appelé iROSA, le premier d'une série de six panneaux destinés à augmenter les capacités de production d'énergie de l'ISS.

Loading...

Les astronautes se répartiront les tâches durant l'opération, minutieusement chorégraphiée par la Nasa. Objectif: aller déployer les panneaux solaires à bâbord de l'ISS, tout au bout du mastodonte grand comme un terrain de football.


►►► : A quoi ressemble une journée de Pesquet à bord de l'ISS ?


Thomas Pesquet ira récupérer l'objet de 350 kilos, puis, mû par un bras robotique, longera la Station pour aller le passer à son acolyte. Accrochés au bras par les pieds, ils déplieront le panneau et ses 19 mètres de long.

Un travail épuisant

La journée sera éprouvante. "Une EVA revient à courir un 100 mètres sur la durée d'un marathon", explique à l'AFP Hervé Stevenin, chargé de l'entraînement à ces sorties pour l'Agence spatiale européenne (ESA).

"Travailler en scaphandre est extrêmement difficile. Tous les sens sont limités, on manque de dextérité avec les gants: tenir un outil, c'est comme presser une balle de tennis", décrit l'instructeur. Ils restent par ailleurs engoncés une dizaine d'heures dans leur scaphandre, comme dans une "boîte de conserve", avec seulement une petite poche d'eau pour boire.

Thomas Pesquet lors de sa sortie de la Station spatiale internationale (ISS)

16/06/2021

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous