Regions Hainaut

Le Forem au secours du secteur Horeca qui a besoin de main-d’œuvre

Illustration

© Belga – AFP

Les bars et les restaurants ont besoin de bras pour se relever de la crise sanitaire. Rien que pour le Hainaut, 1500 jobs sont disponibles car la covid a poussé de nombreux travailleurs à se réorienter pour continuer à gagner leur vie. Alors, pour trouver la perle rare, le Forem mise, notamment, sur des speed datings : des rencontres express entre candidats et patrons appelées, en bon français, des "Job-Shots".

Et la formule, qui a déjà été appliquée à La Louvière, fonctionne plutôt bien. Jean François Detroque, responsable d’une pizzeria dans le Centre, témoigne : "On a besoin de pizzaïolos, de serveurs, de barmaids, de commis de cuisine. A la reprise, ça a été compliqué de retrouver du personnel. On a essayé sur les réseaux sociaux. On a même de vive voix essayé d’en parler autour de nous mais c’est compliqué."

Alors, ce speed dating attire de nombreux candidats comme Eddy qui a 24 ans : "J’ai fini une formation et maintenant j’ai envie de bosser. Et l’Horeca c’est un secteur qui me plaît bien parce que c’est un métier de contact. Il y a du rythme, il faut servir, il faut être en mouvement. Et j’aime beaucoup ça."

Ce candidat n’a pas d’expérience dans l’Horeca (tellerie, Restauration et Cafés) mais ce n’est pas un souci. Car, en Hainaut, dans ce secteur en pleine relance, un poste sur deux n’exige aucun prérequis.

Et les recruteurs sont plutôt ravis de ce Job-Shot. Thierry Ney, porte-parole du Forem, s’en est rendu compte : "Il y a un retour positif parce qu’il y a du monde qui vient à ces rencontres, à ces speed datings, et qui essaie de convaincre ces employeurs. Et puis les employeurs essaient évidemment d’avoir les meilleurs profils et donc là, parfois, ils ne trouvent pas forcément la perle rare mais, moyennant une petite formation qu’ils pourront suivre au Forem ou à l’IFAPME, ils pourront trouver ce fameux renfort dont ils ont tant besoin."

Jean-François, le patron de la pizzeria louviéroise, a justement trouvé de potentiels nouveaux employés : " Quelques-uns oui. Et aussi quelques-uns que j’ai aussi redirigés vers le centre de formation. Mais on est ouverts à les former."

En ce qui concerne la province de Hainaut, des " Job-Shots " seront encore organisés ce jeudi 29 juillet à Charleroi et à Tournai.

Sur le même sujet

L'emploi dans l'horeca a presque retrouvé son niveau d'avant-crise

Articles recommandés pour vous