RTBFPasser au contenu

Le 6-9 ensemble

Le football et le monde médical italien tissent des liens sur les réseaux sociaux

Regard sport Christine Hanquet Italie

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

22 avr. 2020 à 08:49 - mise à jour 22 avr. 2020 à 08:491 min
Par Olivier Hartiel

Depuis quelques jours, on voit de plus en plus de photos liant le football au monde médical, sur les réseaux sociaux italiens...Des photos postées par les clubs de football et les joueurs de football, qui montrent des médecins ou des infirmiers de dos.  Et l'on peut voir que sur leur blouse médicale, ils ont écrit le nom de leur joueur préféré. Comme si c'était un maillot de football, et c'est assez touchant. 

Des membres du personnel médical floquent leur tenue

En Italie, le football est une institution.  Au moment d'affronter cette crise sans précédent, les médecins restent des supporters presque comme les autres.  Avant, ils allaient, eux aussi, au stade le dimanche. 

Certains d'entre eux ont expliqué qu'être accompagnés de cette façon-là par leur joueur préféré était une façon de se donner du courage et de la force. 

Un infirmier a par exemple écrit le nom du joueur sénégalais de Naples Kalidou Koulibaly, et il a expliqué qu'en tant que défenseur, Koulibaly ne laissait pas passer ses adversaires.  Et que lui, il ne laisserait pas passer le virus.

Regardez plutôt!

Loading...

Les joueurs sont très touchés. 

Un peu gênés qu'on les qualifie d'idoles. Et répondent que les idoles, en ce moment, ce ne sont pas eux, c'est le personnel soignant

Il faudrait vraiment qu'après cette crise, quand le football reviendra, le football italien trouver les solutions ou les autorisations pour que les joueurs puissent porter le nom des médecins sur leurs maillots, pendant les matches. Plus de 120 médecins ont déjà perdu la vie, en Italie, à cause du coronavirus. 

Quand le football reprendra ses droits en Italie ? 

Personne ne le sait vraiment. Mais hier, les 20 clubs italiens de première division se sont, pour la première fois, tous prononcés pour la reprise, et pour le fait que l'on tente de terminer cette saison. 

Cela ne pourra se faire que si le gouvernement l'autorise, ce qui ne sera pas forcément le cas. 

Dans un premier temps, il serait peut-être question d'un retour à l'entraînement à partir du 4 mai, par petits groupes, et en respectant les normes de sécurité.  Et les matches pourraient recommencer au début du mois de juin, encore une fois si le gouvernement le permet.

Articles recommandés pour vous