RTBFPasser au contenu
Rechercher

Culture & Musique

Le festival LaSemo: la fête en famille!

Joe Bel
13 juil. 2015 à 11:48 - mise à jour 13 juil. 2015 à 11:48Temps de lecture2 min
Par François Colinet

Il est 13 heures ce dimanche. Le parc est encore désert ou presque. Nous arrivons dans cette immense étendue de verdure bordée d’eau. Les premiers festivaliers arrivent en famille, et pour cause ! Car, au loin se prépare le premier grand événement de la journée, le concert des Déménageurs !

Bonjour, tout va bien !

Le calme était, en effet, tout relatif car, au pied de la scène du Château, se massent déjà des centaines d’enfants et leurs accompagnateurs enthousiastes à l’idée de reprendre en chœur les ritournelles rigolotes et intelligentes du groupe phare de la chanson enfantine. " Bonjour, tout va bien ! " est attendu comme un véritable tube, l’effet est saisissant !

Ce premier concert peu après midi symbolise bien la volonté du festival d’offrir un moment de détente qui corresponde aux envies des petits comme des grands. Il y a la musique, bien sûr, mais aussi une multitude d’activités qui puissent convenir aux frères, aux sœurs et à leurs parents. Un grand espace de jeux, un souterrain mystérieux… Cette édition inaugurait même un espace " Spa détente " très apprécié vu la chaleur des deux premiers jours. Malgré quelque files un peu longues aux stands de nourriture, le cadre apaisant et les décorations qui se multiplient dans le parc font de cet événement un des plus " zen " de l’été. Verdoyant et étonnamment propre, LaSemo semble faire honneur au label de gestion écologique reçu récemment.

Alice Francis et Joe Bel, Girl Power !

La bonne surprise de ce dimanche viendra du déhanchement rétro d’Alice Francis, réincarnation moderne de Joséphine Baker. Révélée ici même l’an dernier sur une plus petite scène, elle a mis le public dans sa poche avec ses rythmes inspirés des années 20, combinés à quelques jolies nappes électroniques et agrémentées de la voix soul d’un de ses musiciens. Elle s’en donne à cœur joie, et se permet même une reprise culotté Christina Aguilera, la claque du jour !

Viennent ensuite les retrouvailles attendues avec Joe Bel qui nous avait tant plut aux Nuits Botanique. Un mix entre Axelle Red et Selah Sue, pour reprendre le résumé éclairant d’un confrère. Cette jeune femme a, en effet, tout pour plaire et réussir : un sourire espiègle, un sens du rythme affiné et une voix à faire chavirer tous les cœurs sensibles. C’est certain, l’avenir lui appartient !

Joe BeL "NO, NO"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Dans la foulée, on a fait l’impasse sur le rock potache des Wampas, trop peu agréable à nos oreilles, préférant siroter un jus de concombre et refaire le monde avec une amie trop longtemps perdue de vue. C’est aussi ça le grand plaisir des festivals…

Notre journée s’est terminée tranquillement en allant saluer la prestation toujours réjouissante de Cédric Gervy, qui n’a pas son pareil pour jongler avec les mots, leurs sons, leurs émotions. Fêtant son anniversaire devant son public le plus fidèle (il habite dans le coin), il a visiblement savouré le moment à sa juste valeur et a recueilli un succès amplement mérité.

C’était, en fait, parfait échauffement avant l’arrivée sur notre scène de la bande à Bénabar et de son sens de la fête toujours bien aiguisé.

Pari réussi donc pour cette édition 2015 de LaSemo, en toute décontraction !

François Colinet

Sur le même sujet

En avant le Kidzik !

Culture & Musique

Articles recommandés pour vous