Icône représentant un article video.

Tour de France

Le dico vélo de maître Cyril, épisode 24 : "Mettre la plaque"

Le dico vélo de maître Cyril, épisode 24 : "Mettre la plaque"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

"Sucer la roue", "avoir la socquette légère", "déposer ses adversaires", etc. Le cyclisme regorge de formules obscures dont seuls les amateurs de la petite reine connaissent la signification. Pour que vous puissiez suivre ce Tour de France en connaissance de cause, notre consultant Cyril Saugrain décortique chaque jour une expression vélocipédique. Aujourd’hui, on "met la plaque" !

Dans le jargon cycliste, la plaque, "c’est le gros plateau. Donc "mettre la plaque", ça veut dire attaquer sur le gros plateau, peut-être à un endroit où les autres coureurs sont sur leur petit plateau, dans une ascension ou autre", explique Cyril Saugrain. "Ça rejoint "mettre tout à droite". En plus de "mettre la plaque", vous descendez sur votre dernier pignon, donc là c’est plein gaz".

"Mettre la plaque", c’est plus facile aujourd’hui qu’à l’époque : "Il faut quand même imaginer que ces expressions ont quelques années. À l’époque, il n’y avait pas onze dents à l’arrière, donc on utilisait 7, 8, ou 9 vitesses. Donc mettre la plaque à certains moments dans une ascension, c’était bien plus compliqué par le passé. On n’avait pas la même marge de manœuvre qu’aujourd’hui avec douze vitesses".

Articles recommandés pour vous