RTBFPasser au contenu

Regions

Le déni de grossesse au centre d'un procès à la Cour d'assises de Namur

Le déni de grossesse au centre d'un procès à la Cour d'assises de Namur
23 mars 2015 à 08:07 - mise à jour 23 mars 2015 à 08:191 min
Par Wahoub Fayoumi

Au coeur de cette affaire, il sera beaucoup question du déni de grossesse. Le déni de grossesse, c'est pour une femme ne pas accepter d'être enceinte.
Au point de se le cacher à soi-même et aux autres. Cela peut durer quatre ou cinq mois, mais parfois jusqu'à l'accouchement. Tous les milieux sociaux sont concernés.

Dans le cas qui sera débattu aux assises, la mère de famille affirme ne s'être rendue compte de rien. La nuit du 8 février 2012, elle a éprouvé de vives douleurs au ventre. Elle a alors accouché pendant que sa famille dormait. Au premier cri du nouveau-né, elle l'a serré très fort contre elle jusqu'à ce qu'il décède. Elle a ensuite emballé l'enfant dans un sac en plastique et l'a déposé dans une poubelle hors de l'habitation.

C'est un chien du voisinage qui avait trouvé l'enfant deux jours plus tard et l'avait ramené à ses maîtres.

Pour la défense de la mère, un expert viendra devant la Cour expliquer ce qu'est le déni de grossesse mais aussi ses conséquences pour les femmes qui l'éprouvent jusqu'à l'accouchement.

Un terrible choc psychologique lors de la confrontation à la réalité. Qui conduit moins des 10% des mères dans ce cas à une panique porteuse de pulsions.

W. F., avec P. Michalle

Sur le même sujet

24 mars 2015 à 08:33
1 min
12 juin 2014 à 03:55
1 min

Articles recommandés pour vous