RTBFPasser au contenu
Rechercher

Cyclisme

Le débriefing de la 3e étape du Tour de Belgique – Frédéric Amorison sur l’étape de Durbuy : "Je pense que ça va partir dans tous les sens"

Frédéric Amorison sur l'étape de Durbuy : "Je pense que ça va partir dans tous les sens"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

17 juin 2022 à 18:15Temps de lecture2 min
Par Jérôme Jordens

Yves Lampaert a remporté le contre-la-montre de la troisième étape du Tour de Belgique devant Mads Pedersen. Le champion de Belgique de la discipline s’est octroyé sa première victoire de la saison. Un succès qui pourrait bien servir de déclic pour le coureur de Patrick Lefève comme l’explique Frédéric Amorison, au micro de Kévin Paepen : "En tout cas, ça peut être une motivation supplémentaire pour lui, pour son équipe. On sait qu’il n’a pas de certitudes pour l’instant d’aller sur les routes du Tour de France. Mais au vu des échéances qui arrivent, cette fin de Tour de Belgique, mais également championnats de Belgique chrono et en ligne et une sélection pour le Tour de France, ça doit certainement être une extra-motivation. Et en cas de sélection, pourquoi pas jouer un rôle intéressant dans le premier contre-la-montre au Danemark".

Un autre coureur qui a impressionné depuis le départ de ce Tour de Belgique, c’est Mads Pedersen. L’ancien champion du monde n’a pas encore quitté le top 3 alors que les coureurs ont déjà pris part à trois étapes. Frédéric Amorison ne le voit cependant pas aller au bout : "Ce sera compliqué. On sait depuis le début que cette étape de Durbuy sera terrible mais il fait preuve d’une régularité incroyable avec une première, une troisième et puis une deuxième place sur ce Tour de Belgique. Ce qui va être problématique c’est que son équipe Trek est une équipe plutôt habituée aux classiques flandriennes, demain on sera sur une épreuve plus ardennaise. Et surtout, le collectif, notamment avec la formation Quick-Step avec des coureurs un peu grimpeurs comme Mauro Schmid qui n’a pas perdu trop de temps aujourd’hui, ou un garçon comme Tim Wellens, auront un terrain de jeu idéal. On a entendu dans les déclarations de Pedersen que son Tour de Belgique était déjà réussi. Maintenant il va continuer avec l’objectif du Tour de France, ce qui nous fait avoir beaucoup de suspense pour cette étape".

Au programme de la quatrième étape, un parcours autour de Durbuy qui promet beaucoup de spectacle et une course aux allures d’Ardennaises : "Je pense que ça va partir dans tous les sens. On a plus d’une dizaine de coureurs en moins d’une minute. Il n’y aura pas l’obligation d’attendre, de jouer les bonifications sur certains golden km. Demain il y aura des équipes qui auront plusieurs coureurs capables de jouer sur ce type de parcours. On peut penser à Hermans ou à Rota. Il y aura peut-être des gens qui vont simplement jouer l’étape mais je pense que ça va partir dans tous les sens et qu’il y aura certainement des coureurs qui vont passer par la fenêtre".

Articles recommandés pour vous