RTBFPasser au contenu

Cinéma - Accueil

Le Da Vinci Code, 15 ans après, ange ou démon ?

Le Da Vinci Code, 15 ans après, ange ou démon ?

Le 17 mai 2006, il y a 15 ans, le film "Da Vinci Code" était projeté au Festival de Cannes (en avant-première, en ouverture et hors compétition), déclenchant la fureur des uns et la passion des autres. Dans la foulée, le 19 mai, le film s’offrait une sortie mondiale. Alors, théorie du complot ou vision romanesque de la descendance de Jésus ? Que ce soit le film ou le livre dont il s’inspire, le débat reste ouvert après toutes ces années…

Vous et moi, Robert, nous avons été les témoins de l’Histoire. Nous allons désormais entrer dans l’Histoire !

Il a raison Sir Leigh Teabing (Ian McKellen). Robert Langdon (Tom Hanks) et lui sont entrés dans l’Histoire. Enfin disons surtout Robert (oui car avec ce film la cote de popularité de Tom a augmenté à une vitesse vv'). Mais reprenons tout depuis le début. Nous étions le 17 mai 2006. Ce jour-là, il faisait beau certes mais sur la Croisette, à Cannes donc, en plein festival, il commençait à souffler un vent non pas de panique mais d’excitation. Il n’était pas 8 heures et tous les journalistes accrédités s’impatientaient dans la longue file devant le Palais des Festivals. Nous allions enfin découvrir LE film de cette quinzaine, le fameux "Da Vinci Code" inspiré du roman éponyme écrit par l’auteur américain Dan Brown. Roman tout aussi sulfureux que ludique, ayant pour thème central la descendance de Jésus. Bon, sautons les 149 minutes de cette séance matinale pour en venir au verdict qu’à l’époque nous avions tous résumé par un "tout ça pour ça" direct et concis.

Loading...

Soyons honnêtes, avec la version cinématographique du "Da Vinci Code" il n’y a pas de quoi resserrer d’un cran le cilice de Salis (l’un des méchants de l’histoire incarné par Paul Bettany). Les différences entre le livre et le film sont peu nombreuses. Tout commence par la mort de Jacques Saunière (Jean-Pierre Marielle), le conservateur du Louvre. La position de son corps sans vie rappelle celle de l’Homme de Vitruve, le célèbre dessin de Léonard de Vinci. Le professeur américain Robert Langdon, the spécialiste des symboles, est appelé sur place pour élucider ce crime et les mystères qui l’entourent. Oui mais voilà, les premières preuves rassemblées par la police française font de Langdon le coupable idéal. Aidé par Sophie Neveu (Audrey Tautou), la nièce du conservateur, Langdon fuit et à deux ils partent à la recherche… du Saint-Graal et de sa vérité !

Paul Bettany joue Silas, le bras armé de l’Opus Dei dans le Da Vinci Code
Paul Bettany joue Silas, le bras armé de l’Opus Dei dans le Da Vinci Code Columbia Pictures

La réalisation de Ron Howard est efficace. Sorte de gigantesque chasse au trésor, menée entre la France, l’Angleterre et l’Ecosse, on suit les aventures de Langdon et Neveu avec un certain plaisir, celui d’un céphaloclastophile ! Mais oui, vous le savez, ce sont ces personnes qui aiment faire et défaire les casse-tête. Bref, plus les mystères accumulés sont résolus, plus les indices s’empilent pour nous aider à répondre à cette question : Jésus et Marie-Madeleine ont un enfant, comment s’appelle-t-il/elle ? Je vous le disais, c’est ludique et ça permet d’apprendre l’Histoire (de l’Art surtout, vu les analyses des tableaux du maître De Vinci). Là où le cilice de Silas est réellement resserré d’un cran sur la cuisse de fervents croyants, c’est avec le fond de ce récit. Que ce soit après les 40 millions d’exemplaires du livre de Dan Brown vendus dans le monde (et traduit dans plus de 40 langues), que ce soit après les 750 millions de dollars du Box-Office réalisés par le film, ce "Da Vinci Code" s’est attiré la haine de nombreux Chrétiens. Voilà un livre et un film qu’ils ont jugé irrespectueux et contraire à leurs croyances.

Un exemple parmi d’autres : Jean-Michel di Falco, évêque de Gap (au début des années 2000) et président du Comité permanent de l’épiscopat pour l’information et la communication, avait estimé que "le roman policier sert de prétexte à un dévoilement de fausses preuves, toutes à charge contre l’Église". Et en parlant d’église, tant en Europe que partout sur la planète, certaines d’entre elles avaient même demandé à l’époque le boycott du film en salles, tant chez nous, qu’en Corée du Sud, voire en Chine… et même au Liban.

Ce Da Vinci Code c’est une véritable chasse au trésor
Ce Da Vinci Code c’est une véritable chasse au trésor Columbia Pictures

Mais la critique la plus virulente reste cette fameuse théorie du complot. D’après le récit de Dan Brown, l’Eglise catholique aurait délibérément caché un terrible secret concernant le mariage du Christ. Une union et ses conséquences qui remettraient tout en cause. Pour les spécialistes et les Chrétiens, cela ne tient pas debout. D’un autre côté, il est intéressant de noter que cette fiction est on-ne-peut-plus féministe puisqu’elle place la Femme au centre de l’Eglise. Une ou plutôt des églises et des lieux de tournage qui ont connu un succès touristique sans précédent avec l’organisation de "Da Vinci Code Tour", ne ramenant peut-être pas de nouveaux fidèles dans ces endroits saints mais bien de fidèles curieux du film et du roman.

Le Cryptex c’est la clé pour déverrouiller ce fameux Da Vinci Code
Le Cryptex c’est la clé pour déverrouiller ce fameux Da Vinci Code Columbia Pictures

En attendant, 15 ans plus tard, d’autres crises de Foi ont pris le dessus, ramenant le "Da Vinci Code" à un divertissement amusant qu’il ne faut surtout pas prendre pour… paroles d’évangiles ! Quant aux mots de la fin, ils reviennent à Dan Brown qui, dans son livre, faisait dire à l’un de ses personnages…

Je crois que la Bible sert de boussole à des centaines de millions de gens sur cette terre, au même titre que le Coran, la Torah ou le Canon Pali. Si vous et moi avions la possibilité de fournir au monde des documents probants qui contredisent les croyances des musulmans, des israélites, des bouddhistes ou des animistes, devrions-nous le faire ? Prouver que Bouddha n’est pas né d’une fleur de lotus ? Ni Jésus d’une vierge ? Ceux qui connaissent bien leur foi comprennent qu’il s’agit de métaphores !

Articles recommandés pour vous