RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Le cycliste des hautes Fagnes demande maintenant des dommages et intérêts au père de la fillette qu'il a bousculée

Retour devant le tribunal de Verviers pour le cycliste des Fagnes. Au civil cette fois. Ça veut dire que ce cycliste demande des dommages et intérêts au père de la petite fille qu’il avait bousculée d’un coup de genou, sur un chemin enneigé, le 25 décembre 2020. Ce cycliste estime que la vidéo postée sur les réseaux sociaux lui porte préjudice.

Cette vidéo de l’incident avait été tournée par le père de la petite fille puis mise en ligne par un de ses amis. Il s’agissait d’essayer d’identifier le cycliste. Cette vidéo est toujours virale un an et demi plus tard. Pour le cycliste, c’est là qu’est son dommage. Son avocat assimile cette publication à du harcèlement et il la compare même à du revenge porn.

A cause de cette vidéo a expliqué son avocat, on rit de lui, il s’est senti menacé et son vélo n’est plus sorti du garage. Il demande pour son client une compensation équivalente à la valeur du vélo (soit 4500 euros), mais a annoncé à l’audience qu’il se contenterait d’un euro symbolique qui montrerait qu’on ne peut pas publier tout et n’importe quoi sur les réseaux sociaux.

L'avocat du père de la petite fille a plaidé la liberté d’expression. La vidéo a été tournée dans un lieu public. Cette scène, toute personne présente aurait pu la voir. La vidéo contient une information : le comportement inadéquat d’un cycliste sur un chemin enneigé. Ce comportement a fait débat. L’information était donc intéressante pour la société.

Les avocats des deux parties ont plaidé ce mardi à Verviers. Le père de la petite fille était présent à l’audience. Le cycliste, lui, a préféré ne pas se montrer. Le jugement est annoncé pour le 13 septembre prochain.

Sur le même: sujet JT du 03/03/2021

Cycliste des Fagnes : suspension du prononcé

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous