RTBFPasser au contenu

C'est vous qui le dites

Le Covid Safe Ticket peut-il vraiment fonctionner ?

Le Covid Safe Ticket peut-il vraiment fonctionner ?

Dès le 1er novembre le Covid Safe Ticket sera étendu à tout le pays. Déjà en application à Bruxelles et prévu en Wallonie, c’est finalement dans tout le pays que le Covid Safe Ticket sera réclamé dès le 1er novembre pour avoir accès aux restaurants, salles de sport, événements, etc. Dans les bars, il est nécessaire aussi, mais la Dh s’est rendue dans un quartier festif de la capitale où il n’est parfois tout simplement pas contrôlé. Dans certains cas où il l’est, l’identité n’est pas vérifiée, permettant d’utiliser les QR code de quelqu’un d’autre.

Le Covid Safe Ticket, ça peut vraiment fonctionner ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

© Tous droits réservés

"Je n’ai vu aucun contrôle"

Patricia, une auditrice originaire d’Evere, est intervenue à ce sujet sur notre antenne : "J’ai testé trois établissements différents sur Bruxelles et j’ai été surprise de la façon dont ils procèdent pour contrôler le Covid Safe Ticket. La plupart des établissements laissent entrer le client, prennent la commande et demandent ensuite le pass, quand ils y pensent."

À la table voisine, une jeune fille a été contrôlée après avoir reçu sa boisson

"Elle n’était pas en ordre, on lui a demandé de partir. Le cafetier n’a rien perdu car la commande était déjà passée. Dans un autre restaurant, on ne m’a jamais demandé le CST et sur le temps où j’étais présente, je n’ai vu aucun contrôle. Je pense que ce n’est pas fait car ça ennuie les restaurateurs, tout simplement."

© Tous droits réservés

"Nous vivons une crise sanitaire, il faut s’adapter"

Aux Bons Villers, Sylvie nous partage son avis : "Je pense que ça peut fonctionner. De la fraude, il y en aura toujours et dans tous les domaines, c’est un risque à prendre. Mais je déplore la réaction de certains restaurateurs : préfèreraient-ils fermer leur établissement ? C’est vrai que ce n’est pas le travail de l’équipe, mais il faut comprendre la situation dans laquelle nous vivons. Il y aura toujours des mécontents, mais nous vivons une crise sanitaire et il faut s’adapter."

BELGA PHOTO PAUL-HENRI VERLOOY

"Je ne pense pas qu’ils vérifieront"

Le débat se termine à Perwez avec Linda : "Dimanche passé, je suis allée au restaurant. Certains clients entraient et se baladaient sans masque. Je l’ai signalé à la patronne, mais elle n’a pas réagi. Alors je ne pense pas qu’ils vérifieront le CST lorsqu’il sera obligatoire. L’équipe aurait pourtant le temps de vérifier car, quand on entre, une hôtesse accueille les clients. Elle pourrait scanner les CST."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Sur le même sujet

03 nov. 2021 à 10:49
1 min
02 nov. 2021 à 10:54
1 min

Articles recommandés pour vous